dans le vif du sujet ! - SS - Histoire du service secret nazi - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

SS - Histoire du service secret nazi / André Brissaud

En réponse à -20 -19 -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1J'ai un problème de date de Etienne Lorenceau

dans le vif du sujet ! de françois delpla le lundi 07 novembre 2011 à 14h08

J'ai comme une impression que l'histoire tout d'un coup s'accélère et qu'un certain nombre de bonnes questions, non encore posées, le sont enfin.

Question préalable : les interrogatoires cités de Schellenberg proviennent-ils directement d'un fonds d'archives ou sont-ils publiés quelque part ?

Vous vous doutez sans doute que, pour moi, sur de pareilles matières, Hitler décide, et Hitler pilote. Qu'il s'agisse des Juifs, des Anglais ou, à plus forte raison, d'une question qui concerne à la fois les uns et les autres.

J'invite tout le monde à se reporter aux fils du forum beige sur lesquels j'ai commencé d'exposer mes découvertes récentes, dans le prolongement de celle, faite par Martin Allen, du télégramme Lequio :



Votre problème de date ne viendrait-il pas d'une confusion entre le voyage de Hohenlohe à Madrid de mai 1942 avec celui de mars 1941? En tout cas, Schellenberg, sauf erreur, ne fait pas la moindre allusion à celui de 41.

Or au stade actuel du surgissement des documents, c'est seulement alors que Churchill et Hoare agissent comme larrons en foire, à l'insu de la masse du Foreign Office mais non, je suppose, de son chef (qui pourrait avoir transmis l'ordre d'agir à Hoare et Hillgarth lors d'une escale à Gibraltar, mi-février).

Pour l'instant, je ne trouve rien qui indique que les Allemands aient soupçonné ce jeu : il me semblent avoir cru jusqu'au bout que Hoare avait sincèrement tenté de renverser Churchill, après avoir tâté le terrain auprès d'eux, et qu'il avait échoué -d'où leur tentative de renouer un fil avec lui au printemps 42.

Par ailleurs, je suis bien d'accord que les Juifs sont, pour les nazis, matière à chantage (et là encore je ne vois guère de raisons de supposer que Hitler ne soit pas à la manoeuvre), mais je ne vois rien qui incite à penser que Hoare et Churchill leur semblent plus sensibles en la matière qu'Eden.

En fait il y a là deux questions dont la plus intéressante, et de loin, me semble être celle des tentatives de paix et de retournement, par l'Allemagne, des Alliés occidentaux contre la "menace rouge".

*** / ***

lue 2261 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes