Actualisation - SS - Histoire du service secret nazi - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

SS - Histoire du service secret nazi / André Brissaud

En réponse à -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Cela ne me gêne pas de l'envisager mais de Etienne Lorenceau

Actualisation de françois delpla le dimanche 06 novembre 2011 à 07h30

Je redécouvre, parce qu'il est énormément visité sur mon site ce débat -et ajoute ce dernier message d'Etienne qui ne figurait pas encore dans mon résumé.

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis ces deux ans trois quarts. Il y a eu notamment le travail d'Eric Kerjean sur les manigances de Canaris, qui va devenir un livre début 2012. Il démontre que, lors de la tentative d'attentat contre Hitler du 13 mars 1943, une explication possible de la non-explosion de la bombe, et la seule qui se dessine, est que Canaris avait eu en main quelques heures la serviette qui la contenait, et avait pu effectuer un sabotage discret, indétectable dans le temps dont disposaient les conspirateurs.

Il y a aussi les pistes nouvelles soulevées lors de l'anniversaire du vol de Hess. En vérifiant point par point les assertions de Martin Allen, fondées sur un usage massif de faux, j'ai constaté qu'un document parfaitement fiable, le télégramme Lequio, suffisait à démontrer un piège britannique, non point spécialement pour attirer et coffrer Rudolf Hess, mais pour obliger Hitler à risquer une guerre sur deux fronts. Le gouvernement britannique (sans doute réduit à ses deux figures principales, Churchill et Eden) avait utilisé Samuel Hoare, vieil ultra-appeaser, qui le 6 mars 1941 avait vu à Madrid l'émissaire hitlérien Max de Hohenlohe et s'était dit sur le point de signer la paix avec l'Allemagne après avoir renversé et remplacé Churchill.

Les nouveaux éléments montrent que Hitler, n'ayant rien vu venir de ce changement gouvernemental, et raté la tentative d'une reprise de contact par Hess interposé, n'avait pas pour autant compris que Hoare était en service commandé. Il renvoie obstinément Hohenlohe à Madrid, d'abord en mai 1942 avec ce message : Himmler prêt à passer à l'action pour éliminer Hitler, qu'en pense le Royaume-Uni ? Preuve, entre autres, que ledit Hitler n'a pas un moral d'acier en lançant son offensive de printemps vers le Caucase puis Stalingrad.

Bref, l'idée d'une fausse division du Reich fait son chemin.

Quelques documents ici :



Je viens de trouver mieux encore à Londres

*** / ***

lue 1639 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes