Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le Glossaire de Francis,
Jacques, Prosper, René et tous les autres ...

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z les nouveautés

 

M
à MZ

 

Astuce !

En cliquant sur une vous lancez une recherche de ce terme dans les contributions et sujets du forum


MAE - Archives du ministère des Affaires étrangères - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Abréviation bien souvent utilisée par les historiens, en note de bas de page, en mention de leur source.


Main d'Oeuvre Immigrée - MOI - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Organisation communiste créée en 1923 pour encadrer les travailleurs étrangers immigrés en France. Avant l'invasion de l'URSS par l'armée allemande, elle se charge de faire évader les cadres communistes des camps d'internement de la zone Sud. "MOI" constituera l'avant-garde des "Francs-Tireurs et Partisans".


Malraux (André) - Ecrivain Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1901-1976) Etudiant à l'Ecole de langues orientales, Malraux se passionne pour la littérature et l'archéologie. Son départ pour l'Extrême-Orient, en 1923, marque le début de ses engagements: expéditions archéologiques mais aussi luttes révolutionnaires, engagement politique en Indochine et en Chine. De retour en Europe, en 1927, Malraux publie "Les Conquérants", récit de la grève générale de Canton. "La Condition humaine" (prix Goncourt 1933) relate le soulèvement communiste de Chang-Hai en 1929. En 1936, l'écrivain s'engage dans les Brigades internationales qui inspireront son livre "L'Espoir" qui évoque différents épisodes de la guerre d'Espagne.
Fait prisonnier en 1940, Malraux s'évade et rejoint la Résistance où, sous le pseudonyme de Colonel Berger, il dirige les maquis de Corrèze et les organise en "Brigade Alsace-Lorraine".
A la Libération, il sera nommé ministre de l'Information jusqu'au départ du général de Gaulle. Déçu par la politique, il y reviendra en 1958. Chantre du gaullisme, secrétaire général du RPF, ministre d'Etat chargé des Affaires culturelles après le retour du général de Gaulle, Malraux renoncera définitivement à toute activité politique après le départ du général de Gaulle en 1969.

Compagnon de la Libération - Biographie :


Marcel Déat - Vichy Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1894-1955)
Membre de la SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière), Marcel Déat est élu député de 1926 à 1923 et de 1932 à 1936. Sous l'influence de Henri de Man (socialiste belge, théoricien du "planisme"), il préconise le dirigisme économique de l'Etat. Exclu de la SFIO en 1933, Déat fonde le Parti socialiste de France(*) puis en 1935, l'Union socialiste et républicaine qui participe à la majorité du Front Populaire. Son article "Mourir pour Dantzig?" publié dans "L'Oeuvre" fait de lui le chef des pacifistes de gauche. Le 10 juillet 1940 il vote les pleins pouvoirs à Pétain. En 1941, partisan inconditionnel de la collaboration avec l'occupant allemand, il fonde le RNP (Rassemblement National Populaire). Il collabore également à la fondation de la LVF (Légion des Volontaires Français) contre le bolchevisme. A la Libération, réfugié en Italie, il est condamné à mort par contumace.

(*) ne pas confondre avec le Parti social français créé par le colonel de la Rocque en 1936.


Marcel Peyrouton - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1887-1983) Marcel Peyrouton , ministre de l'Intérieur du 6 septembre 1940 jusqu'à sa démission, au début de février 1941. Il a fait la plus grande partie de sa carrière comme administrateur colonial, occupant des fonctions au gouvernement de l'Algérie, puis celles de résident général à Tunis, en 1933, et de commissaire résident général au Maroc, en mars 1936; en septembre de la même année, il était nommé ambassadeur à Buenos Aires, poste qu'il occupa jusqu'au 28 mai 1940. Le 12 juillet 1940, il était nommé secrétaire général de l' Administration et de la Police. Organisateur des groupes de protection qui arrêtèrent Laval le 13 décembre, il se retirera en Argentine lors du retour en grâce de Laval. Rappelé par Darlan avant son assassinat, Peyrouton arrivera à Alger le 16 janvier 1943 et sera nommé le 19 par Giraud gouverneur général de l' Algérie, à la place de Châtel; il démissionnera le 1er juin 1943 et sera arrêté, ainsi que Flandin et Tixier-Vignancour , en décembre 1943. En décembre 1948, il sera acquitté par la Haute Cour de justice.


Marion (Paul) - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1899-1954). Militant communiste depuis 1921, Paul Marion accède en 1926 au comité central du Parti communiste. Chargé des services de propagande, il résida à Moscou de 1927 à 1929. Après avoir rompu avec le PC en 1929, il devint, en 1933, néo-socialiste, porte-parole du Parti Populaire Français de Doriot. Il en démissionne en 1939. Le 24 février 1941, il est nommé secrétaire général adjoint à la vice-présidence du Conseil chargé de l'Information. Quelques mois plus tard, le 11 août 1941, il reçoit le poste de secrétaire général à l'Information et à la Propagande du régime de Pétain. Puis successivement secrétaire d'Etat à l'Information (18 avril 1942), et secrétaire d'Etat auprès du chef du gouvernement (6 janvier 1944).
Condamné aux travaux forcés à perpétuité en décembre 1948, il bénéficiera d'une grâce médicale peu avant sa mort.


Market Garden Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Nom de l'opération confiée à Montgomery et destinée à s'emparer, aux Pays-Bas, des lignes d'eau frontalières de la Meuse, du Waal et du Bas-Rhin afin de s'emparer de leurs ponts et d'ouvrir la route vers Düsseldorf et Berlin. Lancée le 17 septembre 1944 l'opération se solde par un échec.


MaschineGewehr - MG - Allemagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

L'équivalent allemande du FM (Fusil-Mitrailleur).


Maurice Ripoche - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1895-1944). Industriel et ancien pilote de chasse de la Première Guerre Mondiale, Maurice Ripoche fonde le CDLL (Ceux de la Libération) en août 40. Arrêté en octobre 1942, il sera décapité à Cologne en juillet 1944.


MBF - Militärbefehlshaber in Frankreich - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Littéralement: "Commandant militaire en France". En clair: l'administration militaire allemande en France. Elle est divisée en deux grandes sections: l’état-major de commandement et l’état-major administratif. L'une et l'autre sont responsables du maintien de l'ordre et de la sécurité.
L’état-major de commandement traite de la collaboration générale entre les autorités d’occupation et le gouvernement de Pétain, de la persécution des juifs, de la politique générale de représailles.
L'état-major administratif s'occupe plus spécialement d'organiser l'exploitation économique de la France au service de l'économie de guerre allemande.


Mencheviks - Union soviétique Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

de menchinstvo = minorité

Par opposition aux bolcheviks, fraction minoritaire du Parti ouvrier social-démocrate russe


Messmer (Pierre) - France libre Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

MG - MaschineGewehr - Allemagne Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

L'équivalent allemande du FM (Fusil-Mitrailleur).


MGB - Motor Gun Boat Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Vedette canonnière rapide.


MIA - Missing in action Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Porté disparu au combat ou porté disparu en action.


Milice - Vichy Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Instituée le 30 janvier 1943, sous l'autorité du chef du gouvernement, Vichy se dote d'une troupe de choc, La Milice, sorte de garde prétorienne, chargée du maintien de l'ordre et plus particulièrement de la traque des communistes et des Résistants. A la tête de la Milice: Joseph Darnand.


Military Police - MP Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Police militaire.


Militärbefehlshaber in Frankreich - MBF - Allemagne nazie Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Littéralement: "Commandant militaire en France". En clair: l'administration militaire allemande en France. Elle est divisée en deux grandes sections: l’état-major de commandement et l’état-major administratif. L'une et l'autre sont responsables du maintien de l'ordre et de la sécurité.
L’état-major de commandement traite de la collaboration générale entre les autorités d’occupation et le gouvernement de Pétain, de la persécution des juifs, de la politique générale de représailles.
L'état-major administratif s'occupe plus spécialement d'organiser l'exploitation économique de la France au service de l'économie de guerre allemande.


Miquel (Pierre) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(1930- )Pierre Miquel, professeur à la Sorbonne, auteur de nombreux ouvrages sur les crises de la société française (L'Affaire Dreyfus, Les Guerres de Religion, La Grande Guerre...) est considéré comme le meilleur spécialiste de la Première Guerre mondiale.


Missing in action - MIA Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Porté disparu au combat ou porté disparu en action.


MLN - Mouvement de Libération Nationale - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Fondé à l'automne 1940 par Henry Frenay et Bertie Albrecht.
Frenay, à l'époque, est encore capitaine de l'Armée d'armistice. En 1941, le MLN fusionnera avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens et deviendra le mouvement "Combat".

-

A partir de 1943, la dénomination est reprise par le Mouvement de résistance regroupant la plupart des Mouvements non communistes.

-

Regroupement des forces, au début de 1944, de mouvements non communistes de zone Sud (Combat, Libération, Franc-Tireur) unis dans les Mouvements Unis de(la) Résistance (MUR) et de zone Nord (Défense de la France, Résistance, Lorraine, voix du Nord).
(p.250 in Rol-Tanguy chez Tallandier)


MOI - Main d'Oeuvre Immigrée - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Organisation communiste créée en 1923 pour encadrer les travailleurs étrangers immigrés en France. Avant l'invasion de l'URSS par l'armée allemande, elle se charge de faire évader les cadres communistes des camps d'internement de la zone Sud. "MOI" constituera l'avant-garde des "Francs-Tireurs et Partisans".


Montoire - Vichy Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Charmante localité du Loir et Cher, proche de la vallée de la Loire et de ses châteaux et, en 1940, à la lisière de la ligne de démarcation entre la zone Nord occupée et la zone Sud dite libre.
Le 24 octobre 1940, Pétain y rencontra Aldof Hitler pour une vigoureuse poignée de main et une conversation à bâtons rompus. Quelques jours plus tard, le 30 octobre, Pétain proclama sur les ondes de la radio : "J'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration".


Mort pour la France - MPLF - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

Motor Gun Boat - MGB Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Vedette canonnière rapide.


Motor Torpedo Boat - MTB Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Vedette lance torpille


Moulin (Jean) - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération


Moustachis - Vichy Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Sobriquet que les Forces Françaises Libres donnaient aux soldats de l'Armée d'Afrique restés fidèles à Vichy et qui se reconnaissaient sous l'autorité du général Giraud. "Moustachis"? Par référence aux moustaches d'un autre âge qui affublaient le général Giraud et qui lui donnaient si belle prestance.


Mouvement de Libération Nationale - MLN - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Fondé à l'automne 1940 par Henry Frenay et Bertie Albrecht.
Frenay, à l'époque, est encore capitaine de l'Armée d'armistice. En 1941, le MLN fusionnera avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens et deviendra le mouvement "Combat".

-

A partir de 1943, la dénomination est reprise par le Mouvement de résistance regroupant la plupart des Mouvements non communistes.

-

Regroupement des forces, au début de 1944, de mouvements non communistes de zone Sud (Combat, Libération, Franc-Tireur) unis dans les Mouvements Unis de(la) Résistance (MUR) et de zone Nord (Défense de la France, Résistance, Lorraine, voix du Nord).
(p.250 in Rol-Tanguy chez Tallandier)


Mouvements Unis de la Résistance - MUR - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Créée à l'instigation de Jean Moulin en janvier 1943, l'organisation fusionne les trois grands réseaux de la Zone Sud: "Combat", "Libération-Sud" et "Franc-Tireur".


MP - Military Police Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Police militaire.


MPLF - Mort pour la France - France Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions

MTB - Motor Torpedo Boat Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Vedette lance torpille


Mulberry - Divers Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Port artificiel.
Le lendemain même du débarquement, les premiers éléments des ports artificiels, notamment les caissons "Phoenix", tirés par des remorqueurs, arrivent au large des côtes normandes, devant les deux sites qui ont été choisis pour les implanter, à Arromanches et à Vierville-Saint-Laurent.
[Source : Histoire Mondiales des Conflits, Thématique n° 3, mai-juin 2004, p. 67]


MUR - Mouvements Unis de la Résistance - Résistance (France) Rechercher cette entrée dans les sujets ou les contributions
-

Créée à l'instigation de Jean Moulin en janvier 1943, l'organisation fusionne les trois grands réseaux de la Zone Sud: "Combat", "Libération-Sud" et "Franc-Tireur".

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z les nouveautés

 

Ou venez discuter d'une définition dans "A livre ouvert ..."

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

index.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  6 requêtes