Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Réplique à l'amiral de Gaulle / Collectif

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Recentrage de Jean-Robert GORCE

Balle au centre de Francis Deleu le jeudi 03 juin 2004 à 19h47

Bonsoir,

Si nous ne donnons pas une dimension morale (ou idéologique si vous préférez) à la qualité de "résistant", nous resterons sur des longueurs d'ondes différentes.
Il est vrai que Weygand se heurta violemment à ses collègues de Vichy ... grosses colères sans plus contre les Darlan ou les Laval ... avant de se soumettre de mauvais gré aux décisions prises. Par exemple, que la livraison de camions, de carburant, de munitions aux troupes de Rommel, aient pris un certain retard est à porter à l'actif d'une détermination plus ostentatoire que réelle. Les camions, etc... furent livrés! Enfin si nous admettons que Weygand était farouchement anti-allemand en paroles, le fut-il en actes? Diverses occasions se sont offertes pour prendre la tête d'une dissidence. Sachant que toute l'Armée d'Afrique l'aurait suivi comme un seul homme... meuh non... "c'est plus de mon âge" rétorquait Weygand avant de se retirer dans sa tour d'ivoire.
Enfin on ne peut gommer l'adhésion totale de Weygand à la Révolution nationale. En AFN, alors qu'il était Délégué général du gouvernement, Weygand dans le cadre du "statut des Juifs", imposa des mesures coercitives qui n'étaient pas prévues dans l'arsenal des lois antisémites tel le numerus clausus pour les enfants juifs de l'enseignement primaire et secondaire.

Saint-Exupéry? Je me garde de le classer où que ce soit. Ce fut un honnête homme dont nous respectons les choix douloureux, tragiques peut-être. Pour mieux comprendre les "déchirures" de l'écrivain, je vous convie à reprendre sa correspondance avec Maritain où deux conceptions antagonistes de la France, l'une et l'autre respectables, s'affrontent. Si vous ne connaissez pas ces textes (in "Ecrits de guerre"), c'est bien volontiers que je me charge de vous les reproduire.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 584 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Réplique à l'amiral de Gaulle

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.23 s  5 requêtes