Chruchill est d'autant plus perspicace... - Les secrets d'une reddition - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Les secrets d'une reddition / Allen Dulles

En réponse à -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Le flair de Churchill de Christian Favre

Chruchill est d'autant plus perspicace... de Etienne Lorenceau le mercredi 25 février 2015 à 12h41

qu'il doit jouer entre un Staline impérialiste meutrier soutenu par un Roosevelt impérialiste sans complexes qui ne rêve que de coloniser l'Europe de l'ouest et ses empires coloniaux (dont l'empire britannique)
Dans le livre que j'ai soumis d'Elliott Roosevelt "mon père m'a dit" ("As he saw it") on voit bien comment Roosevelt n'est pas dupe de Churchill mais n'arrive pas à contrer la façon dont Churchill utilise (sans les sacrifier) de Gaulle et la France libre pour sauver l'empire britannique à la conférence de Casablanca
La crise est manifeste à la conférence de Téhéran mais il serait difficile aujourd'hui de faire percevoir aux démocraties occidentales que Roosevelt était un communiste dans le coeur et que ses politiques, notament le "new deal", ont généré plus de chômeurs qu'il n'en avait trouvés jusqu'à ce que l'économie de guerre permette de sauver l'économie américaine en endettant l'Europe.
Comme aujourd'hui les états socialistes européens se réclament tous d'un néo-keynésianisme qui favorise le pouvoir de fonctionaires non élus et qui mettent en avant des politiques de type "new deal".... L'Europe elle meme est intégralement gérée par ces fonctionnaires d"élite" et son parlement n'est que consultatif.... si l'on met à part l'abominable exception de la Shoah, cela ne nous rappelle-t-il rien ? Les peuples démocratiques ont ils des services publics ou des "administrations" ... Qui est au service de qui ? Les administrations n'arrivent pas à se gérer elle meme, nourissent la jalousie matrialiste de leurs fonctionnaires en donnant des leçon de morales et de productivité, tout en plongeant leurs peuples dans la dette pour réussir à rémunérer leurs pouvoirs et leurs privilèges qui y sont attachés ?

Ceux qui n'analysent pas l'histoire avec un peu d'objectivité ne sont ils pas contraints de la voire se répéter... à leur dépens ?

*** / ***

lue 2297 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes