Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Chronique de la Résistance / Alain Guérin

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Assassiné sur ordre de Vichy de Emmanuel de Chambost

Les GA (Groupes d'action) du PPF et les responsabilités nazies de Francis Deleu le jeudi 20 février 2014 à 17h39

Bonsoir,

Début mai 1944, Jacques Doriot, fondateur du PPF (Parti Populaire Français), fonde, avec l'accord et plus que probablement à l'initiative du gauleiter Fritz Sauckel, des "Groupes d'action" qui auraient pour mission de traquer les réfractaires au STO. Selon les membres du PPF, ces "Groupes d'action" rattachés à la Milice, n'étaient qu'un ramassis de voleurs, d'escrocs, de déserteurs.... Des secrétaires fédéraux du PPF essayèrent en vain d'épurer ces étranges compagnies; ils en furent empêchés par les autorités allemandes qui imposèrent leurs directives.

- Indirectement, Saint-Paulien [1], haut responsable du PPF, établit un lien entre la création des GA, les activités de la Milice et les assassinats de Jean Zay [2] et Georges Mandel.[3] Les responsabilités des nazis semblent évidentes lorsque que l'on sait que les GA sont nés des exigences de Sauckel. Il écrit notamment :
"Je n'avais personnellement qu'une sympathie très modérée pour Maurice Sarraut et aucune pour Jean Zay ou Mandel. Mais lorsqu'il devint évident qu'ils avaient été assassinés, j'ai dit à deux chefs de la Milice, dont l'un était Jean Bassompierre, qu'il s'agissait à la fois de crimes et de fautes politiques. (...) Maintenir l'ordre, ce n'était pas tuer."
- Alain Guérin, Chronique de la Résistance, mentionne que "de source sûre" qu'Otto Abetz sollicita de Hitler l'autorisation de faire assassiner Georges Mandel et qu'il prévoyait de faire subir le même sort à Léon Blum, à Paul Reynaud...

- Enfin l'extrait d'un télégramme du 8 juillet 1944 que Max Knipping, chef milicien, adresse à Francis Bout de l'An, autre responsable de la Milice. Knipping explique pourquoi et comment Mandel a été assassiné la veille par des Miliciens :
"Ne pas agir dans l'affaire d'hier aurait eu pour conséquence de nous faire perdre entièrement la confiance des SS."
Bien cordialement,
Francis.

[1] Saint Paulien : pseudonyme de Maurice-Yvan Sicard, membre du PPF de Jacques Doriot. Sa biographie sur Wiki : )

[2] Détails sur l'assassinait de Jean Zay :

[3] Détails sur l'assassinat de Georges Mandel :

*** / ***

lue 1487 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Chronique de la Résistance

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes