Sévèrement pinue - Le sec et l'humide - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le sec et l'humide / Jonathan Littell

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1lectures croisées de 13emeDBLE

Sévèrement pinue de Auteur anonymé le mercredi 07 mai 2008 à 22h20

Vous écrivez : "Ayant avancé dans ma lecture, je confirme donc que l'analyse de l'être fasciste, sous l'angle psychanalytique (du point de vue de la méthode) est intéressante, notamment en ce qu'elle ouvre des champs de réflexion passionnants et nouveaux."

Mais encore ? Après la psychanalyse du fasciste, celle du communiste (parfois un futur fasciste d'ailleurs) ou celle du centriste, un enfant trop couvé par sa maman et ses grandes soeurs, ou celle de l'islamiste, un vilain chenapan battu par son papa barbu ?

"Weimar est d'abord une République de Veuves, c'est un facteur parmi d'autres qui est utile pour expliquer l'engouement aveugle des jeunes garçons pour le fascisme", affirmiez-vous également.

J'ai lu récemment une analyse du même genre à propos de la France de l'entre-deux guerres. Mais avec des conclusions inverses. Son auteur voyait dans la défaite de 40 l'un des résultats de l'éducation donnée aux jeunes Français par des mères qui en firent des mollassons et des couards.

Bref, j'ai peur que ces explications sociologiques et psy-cul ne vous mènent nulle part ou ne vous conduisent à voir des fascistes et du fascisme partout, y compris dans des endroits insoupçonnés comme l'Opéra de Paris. En effet, quand on sait à quelle discipline les danseurs de l'Opéra sont soumis, quelles souffrances plus ou moins librement consenties ils doivent endurer, je pense que certains pourraient y voir une forme de fascisme.

Quant à "l'archétype de "l'officier SS pédéraste"", rappellons tout de même que, dans la SS, l'homosexualité était très sévèrement pinue.

Bonne lecture.

*** / ***

lue 1117 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes