C'est vrai - Le sec et l'humide - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le sec et l'humide / Jonathan Littell

En réponse à -3 -2
-1De l'intérêt de bien lire les messages de 13emeDBLE

C'est vrai de Auteur anonymé le mardi 06 mai 2008 à 23h38

Vous avez raison. Il n'est pas inutile de bien lire les contributions. La mienne était bien moins une réponse à la vôtre que la simple expression de mon opinion sur les deux livres de Littell qui sont intimement liés.

Vous avez le droit de trouver "délectables" ces histoires de pines au cul. Et moi de les trouver désolantes. D'autant plus désolantes que m'étant infligé la lecture des 900 pages des Bienveillantes (offert par ma maman, c'est grave docteur ?), je suis un peu las des histoires de pipi, caca et autres sodomisations chères à Littell. Vous avez le droit de trouver l'analyse de Littell et de son inspirateur allemand "pertinente et innovante". Et moi de penser qu'elle n'est guère nouvelle car comme vous le rappelez vous-même "la question de l'être fasciste" et "la relation à la mère (du fasciste) avait déjà été analysée dès les années 70 en français, sous un angle démographique et sociologique". Et psychanalitique également, avec un certain écho dans les milieux d'extrême gauche voyant en l'individu fasciste un homme affligé de toutes les perversions (ou presque), réincarné en CRS-SS (C'est de saison !), en flic, en para, en militaire. Bref tout ce qui porte une arme ou un uniforme, à l'exception de celui de l'Armée du Salut ou du guerillero latino-américain et autre combattant de la lutte anti-impérialiste.

Sur "la question de l'être fasciste", je crois que personne n'en parlera jamais aussi bien que Drieu la Rochelle, Nimier et même Gilles Perrault (Les Parachutistes). Leurs livres ont un autre avantage. Ils sont bien écrits.

Je regrette que vous ayez interprété ma contribution comme une attaque personnelle. Si je vous ai blessé, je vous présente mes publiques excuses.

Cordialement.

*** / ***

lue 905 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 lectures croisées de 13emeDBLE 07 mai 2008 10h48
2 Sévèrement pinue de Auteur anonymé 07 mai 2008 22h20
3 occupé ailleurs... de 13emeDBLE 07 mai 2008 23h47


 

Participer à l'ensemble du débat sur Le sec et l'humide



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes