Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Meyer et Schirlitz, les meilleurs ennemis / Robert Kalbach-Olivier Lebleu

En réponse à -6 -5 -4 -3 -2
-1Hou là là j'ai dû m'expliquer de travers de Jacques Ghémard

Du réalisme... de Laurent Boussaton le lundi 02 mai 2005 à 21h19

bonjour
 
dans une directive ecrite le 21 septembre 1944  l'amiral krancke, commandant a l'ouest, mettait en garde ses subordonnes contre d'eventuels engagements ecrits visant a limiter leurs libertes d'action.
 
hors schirlitz negociait deja avec meyer pour aboutir a l'accord du 20 octobre 1944; mise au point par meyer, signe par adeline le 18 octobre et schirlitz le 20.
 
en resume, les combats ne pouvaient donc avoir lieu que dans une bande artificielle, plus ou moins large; les allemands ne devant pas depasser une ligne bleue, les francais une ligne rouge.
cette accord etait denoncable dans un delai de quatre jours (article 8). ainsi les francais n'attaqueraient pas par surprise et les allemands ne detruiraient pas la ville.
 
mais larminat lorsqu'il prit le commandemant des forces francaises de l'ouest, le 14 octobre 1944, et bien qu'oppose a l'idee de quelconques accords, avait eu suffisament de tacts pour ne pas les denoncer et avait ainsi pu couvrir de son autorite ses subordonnes, adeline et meyer.
ainsi lors de la visite du general de gaulle a saintes, le 18 septembre 1944, meyer lui exposa l'avancee des pourparlers avec l'amiral allemand: "j'approuve en principe ce que vous avez fait jusqu'ici, lui repond de gaulle, et je vous felicite des resultats obtenu, notamment a rochefort." rochefort ayant ete evacue lors d'une treve de deux jours suite aux entretiens chevance-bertin-schirlitz au casino de chatelaillon, le 10 septembre 1944. de gaulle precisa neanmoins "qu'en aucun cas, il ne soit conclu avec l'ennemi d'armistice local de caractere definitif"
 
mais de quelles forces disposait larminat devant la rochelle de sa prise de fonction d'environ 7 500 hommes, 10 500 fin octobre et 16 500 fin 1944. a l'interieur, les 2 180 hommes du regiment jean guiton constitue des janvier 1945. armement derisoire et heteroclite a base de pistolets, fusils, mitraillettes et fusils mitrailleurs provennant principalement des parachutages, peu de munitions...; equipement aussi pauvre et heteroclite, pas d'uniformes; pas d'artillerie, la premiere batterie, 3 pieces de 75 arriverent avec le 108°RI FFI en decembre 1944.
 
en face dans la poche meme, environ 9 200 combattants soit 5 890 hommes de troupes, 1 712 artilleurs et 1 610 des services.
l'artillerie y etait nombreuse et puissante, 200 pieces de calibres de 75 a 105, 48 de 105 a 155, 15 superieures a 155, la flak disposait de 143 pieces, enfin une centaine de canons antichars.
il existait aussi quelques blindes, une quinzaine de chenillettes dont certaines armees de pak 40; une cinquantaine de camions recurent un blindage et furent armes avec des mitrailleuses ou des canons legers; environ 250 vehicules legers et 350 camions et tracteurs avaient ete requisitionne. enfin deux trains blindes avait ete constitue.
 
bon ben quand a savoir s'il a ete utile de signer la convention ou pas...
 
cordialement
 
laurent
 
 

*** / ***

lue 1182 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La version Adeline de Laurent Boussaton 11 nove. 2011 19h33
2 lu dans .... de Laurent Boussaton 15 nove. 2011 19h04

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Meyer et Schirlitz, les meilleurs ennemis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes