Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Vichy et la Shoah / Alain Michel

En réponse à -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Je l'achete, ce bouquin ! de JARDIN DAVID

Vichy, sourd et aveugle de Francis Deleu le samedi 07 avril 2012 à 22h38

Bonsoir,
Vichy pour ses ressortissants et les juifs étrangers fut donc bien mieux renseigné que GOEBBELS pour les juifs allemands ? (cf BRAYARD, ouvrage largement commenté depuis quelques semaines) ? (J.D.)
N'ayant pas lu l'ouvrage controversé de Brayard, je me garderai de donner mon avis. En admettant que Goebbels n'était pas directement informé du processus de la Solution finale, il serait étonnant qu'un ministre de la propagande ne prenait pas connaissance d'un minimum d'informations sur l'extermination des Juifs. Ces informations circulaient très largement. Les journaux du monde entier y consacraient des articles, relayés par les radios. Plusieurs fac-similé ont été reproduits ici-même.

Nous en avions déjà discuté sur un forum où je recyclais quelques contributions publiées sur LdG. Recyclons à nouveau !

En Belgique :
- Un journal clandestin, "De Vrijschutter" (Le Franc-tireur), édité dans ma bonne commune du Brabant flamand, édité à plus de 15.000 exemplaires, rend compte dans le n° 8 du mois d'août 1942 du sort des Juifs de Pologne et des exécutions de masse par les nazis. Le chiffre de 700.000 victimes est cité par le journal clandestin.

- Paul Struye, avocat inscrit au barreau de Bruxelles - dans son Journal de Guerre, notes prises au jour le jour et publiées par ses enfants après sont décès - fait régulièrement allusion aux persécutions des Juifs. Ainsi, en date du jeudi 25 février 1943, Paul Struye écrit : Hier, proclamation de Hitler à l'occasion de l'anniversaire de la fondation du Parti. Promesses d'extermination des Juifs. Une phrase affreusement inquiétante ....

- Max Gevers, résistant catholique anversois, écrivait dans son Journal d'un bourgeois d'Anvers en date du 12 août 1942 : On sent parfaitement que cette déportation de jeunes et vieux, hommes et femmes, procède d'une politique mûrement réfléchies qui a à sa base l'extermination de la race juive.
Au Pays-Bas, Etty Hillesum, jeune femme néerlandaise d'origine juive, internée à Westerbork :
En date du 3 juillet 1942, elle écrivait dans son journal :
Bon, on veut notre extermination complète : cette certitude nouvelle, je l'accepte. Je le sais maintenant. Je n'imposerai pas aux autres mes angoisses et je me garderai de toute rancoeur s'ils ne comprennent pas ce qui nous arrive à nous, les Juifs. Mais une certitude acquise ne doit pas être rongée ou affaiblie par une autre. Je travaille et je vis avec la même conviction et je trouve la vie pleine de sens malgré tout.

- ou encore, en 1942, à propos de la Solution finale : Je sais déjà tout. Et pourtant je considère cette vie belle et riche de sens. A chaque instant.

Son journal et ses lettres ont été publiés sous le titre " Une vie bouleversée " suivi de " Lettres de Westerbork ". Etty Hillesum sera à son tour déportée et exterminée à Auschwitz le 30 novembre 1943

Et en France, peut-on croire que Vichy ne savait rien ?
- Une chronologie publiée par Léon Bel : Vichy n'a rien su !

- Sur le forum dont il est question ci-dessus, le débat fut verrouillé. Poursuivons donc !

Vous écriviez : Bien sûr, puisque Vichy disposait d'un 2ème Bureau efficace ....
Je ne vous croyais pas si bien dire. Évoquons dès lors le rapport Sadosky ou à défaut du 2ème Bureau, les RG (Renseignements Généraux parfaitement informés.
Pour ce faire, je vous renvoie à l'ouvrage de Laurent Joly : Louis Sadosky, brigadier-chef des RG et le lien vers la recension sur Histobibliothèque : clic ici

Le rapport de Sadosky fut remis le 20 juillet 1942 à son supérieur hiérarchique, le commissaire Lanteaume qui le fit remonter ensuite jusqu'au sommet de la préfecture de Paris. Il est difficile de croire que Laval n'en fut pas informé. Tout comme les protestations officielles du Consistoire des Israélites de France, le 25 août 1942, Vichy préféra rester aveugle et sourd ou, au mieux, estima que la destination finale des convois qui, franchies les frontières, ne le concernait plus.

Bien cordialement,
Francis.

PS. Sadosky à l'oeuvre : les " tapent aux papiers "

*** / ***

lue 984 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Que savait Vichy ? de Emmanuel de Chambost 09 avril 2012 23h53
2 Précieux rappels mais... de françois delpla 10 avril 2012 06h26

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy et la Shoah

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes