Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histomag 39-45 / Forum LE MONDE EN GUERRE

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Valeur d'un document ou temoignage de Daniel Laurent

Témoignages et témoignages ! de Francis Deleu le jeudi 16 septembre 2010 à 17h01

Bonsoir,

Les témoignages, "mémoires", etc ... sont, bien entendu, à prendre avec les précautions d'usage ? N'en serait-il pas de même pour les "carnets" sachant qu'envers et contre tous, Reynaud s'efforça, de livre en livre, à polir sa statue ?
Par ailleurs, l'objectif de ce fil était de rassembler les "échos" de l'époque en complément de l'article de Histomag.

Paul Reynaud a-t-il cédé aux injonctions de sa compagne ? Pour ma part, je n'en sais rien et je conçois que le qualificatif "bonne du curé" convienne mais alors "bonne du curé" qui ne se contentait pas de sonner les cloches (au propre et au figuré) mais qui occupait, bien souvent, le confessionnal en lieu et place du curé.

Quoiqu'il en soit Paul Reynaud ne résista pas aux pressions des "mous" selon la formule de Georges Mandel c'est-à-dire des défaitistes. Reynaud remit sa démission (ou ce qui s'apparente à une démission).
Pour faire œuvre utile, ci-dessous, le communiqué officiel remis à la presse par les services de la présidence de la République:
Dans les graves circonstances, le Conseil des ministres, sur la proposition de M. Paul Reynaud, président du Conseil, a estimé que le gouvernement devait être confié à une haute personnalité recueillant le respect unanime de la Nation.
En conséquence, M. Paul Reynaud a remis au président de la République la démission du cabinet et M. Lebrun a accepté cette démission en rendant hommage au patriotisme qui l'avait dictée, et a fait immédiatement appel au maréchal Pétain, qui a accepter de former le gouvernement.
Le président de la République a remercié le maréchal Pétain qui en assumant la responsabilité la plus lourde qui ait jamais posé sur un homme d'Etat français manifeste, une fois de plus, son dévouement à la Patrie.
A la lecture de ce communiqué, ajoutons pour clore que la décision de Reynaud pouvait avoir des "relents électoralistes" (pour parler en termes actuels). Dans l'opinion publique, de quel poids pouvait peser un parlementaire d'une IIIe République déliquescente en comparaison du prestige du vainqueur de Verdun ?

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1637 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histomag 39-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes