Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Histomag 39-45 / Forum LE MONDE EN GUERRE

En réponse à -2
-1Où il est question de madame de Portes. de Serge Desbois

Elle écoutait aux portes de Francis Deleu le mardi 14 septembre 2010 à 15h26

Bonjour,

Rapporté par Edward Spears, Le Chute de la France - Témoignage sur une catastrophe

- Le 13 juin 1940, au soir des tumultueuses réunions où partisans et opposants à l'armistice se déchirent, après le Conseil interallié et la rencontre Reynaud / Churchill, ... Georges Mandel [*] confie à Edward Spears le compte-rendu et ses impressions (extraits où il est question de Mme de Portes) :
(...) La porte s'ouvre, c'est Reynaud lui-même qui entre. (…) La mine de Reynaud est effroyable. Il est blême et figé dans une attitude étrange, artificielle. Il ne dit rien, reste debout dans la demi-obscurité, près de la porte. "Avez-vous des nouvelles?" demande-t-il finalement à Mandel. "Non" "Et Paris?" - "Rien."
Pensant qu'il veut parler à Mandel seul, j'offre de me retirer, mais il secoue la tête et regarde le téléphone sur le bureau. S'il a voulu téléphoner, il change d'avis, tourne les talons et s'en va. Il n'était pas parti depuis cinq minutes que Mme de Portes apparaît.

Mandel et moi la regardons, stupéfaits. Nous sommes si surpris que nous ne pensons même pas à nous lever. C'est à peine d'ailleurs si nous en aurions le temps. Sa face avait la seule expression que je lui aie jamais vue, agressive, haineuse. Elle jette un coup d'œil autour de la pièce, cherchant évidemment Reynaud. Ses yeux perçants furètent partout, dans tous les coins, sous la table même, comme si le Président avait pu se réfugier là, puis elle se retire à reculons comme un malfaiteur qui bat en retraite en tenant en respect les habitants de la maison. La porte est à peine fermée que Mandel dit : "Elle a eu, aujourd'hui, une sinistre influence." Répondant à sa pensée, je lui dis à quel point j'ai été horrifié par le changement d'attitude de Reynaud, depuis le matin. Mandel explique : "Il est très influençable."


- Le 16 juin 1940, à la veille de la demande d'armistice, lors d'une conversation entre Reynaud, Biddle (ambassadeur des Etats-Unis) et Edward Spears (représentant de Churchill) :
Mme de Portes avait ouvert la porte, à diverses reprises, pendant la conversation. Nous l'avions vue, dans la pièce des secrétaires, pendant que nous attendions d'être reçus par Reynaud. Elle parlait à très haute voix, allant de l'un à l'autre mais, bien entendu, sans paraître nous voir.
Maintenant, quand elle se montrait, elle ne dissimulait pas son impatience de nous voir encore là, tapant du pied et fermant la porte sans douceur. A l'occasion de sa dernière intrusion, elle fit des grimaces à Reynaud, comme si elle avait à lui dire des choses d'importance vitale. L'ambassadeur et moi, nous nous regardâmes, irrités et choqués à l'extrême, mais nous parvînmes à retenir les remarques qui nous venaient aux lèvres.
Bien cordialement,
Francis.

[*] Benoist-Méchin au tome 3 de "Soixante jours qui ébranlèrent l'Occident", indique en note de bas de page 450 :
Le conflit était devenu si aigu entre madame de Portes et Mandel que, dans l'exaspération des journées de Bordeaux, celle-ci cherchait des hommes de main pour faire abattre le ministre de l'Intérieur.

*** / ***

lue 1500 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 fiabilité des mémoires de Spears ? de françois delpla 14 sept. 2010 15h55
2 Les carnets de captivité de Reynaud sont-ils fiables ? de Francis Deleu 14 sept. 2010 23h33
3 salade documentaire de françois delpla 15 sept. 2010 05h37
4 Valeur d'un document ou temoignage de Daniel Laurent 16 sept. 2010 06h51
5 Témoignages et témoignages ! de Francis Deleu 16 sept. 2010 17h01
4 Hèlène Rebuffel de Jacques Ghémard 16 sept. 2010 17h31
5 Et je suppose que son père est Charles Rebuffel de Jacques Ghémard 16 sept. 2010 17h41
6 personne ici n'a mis en doute... de françois delpla 16 sept. 2010 21h31
5 Typique de Daniel Laurent 18 sept. 2010 05h07
6 Ha c'est trop drôle de Jacques Ghémard 18 sept. 2010 11h56

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histomag 39-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes