Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Grande Guerre - Une histoire franco-allemande / Jean-Jacques Becker et Gerd Krumeich

 

Coût et financement de l'effort de guerre : les bons de la Défense nationale de Francis Deleu le mercredi 30 juillet 2014 à 12h39

Bonjour,

En 1913, le budget de la France s'élevait à 5 milliards de francs-or. Lorsque la France entre en guerre, dans les premiers jours du mois d'août 1914, militaires et hommes politiques estimèrent que le conflit serait de courte durée et même en cas d'un conflit de grande ampleur, certains calculs envisageaient que la France pourrait y consacrer au maximum 20 milliards. Or, elle dépensa 223 milliards de 1914 à 1919 pour couvrir les dépenses d'équipement et d'armement qui ne cessèrent d'augmenter (outre l'inflation qui vint accroître leur total nominal).

Pour faire face à ces dépenses, la méthode la plus simple aurait été d'augmenter les impôts de façon drastique. Cependant, les dirigeants de l'époque n'ignoraient pas que les Français étaient foncièrement allergiques à des hausses d'impôts élevés, quelles que soient les circonstances. Le ministre des finances [*] renonça d'y avoir recours. Il n'était d'ailleurs pas convaincu que des augmentations d'impôts auraient générer un rendement important. Par contre, si les Français n'aimaient pas les prélèvements fiscaux, ils étaient disposés à prêter leur argent. C'était d'autant plus envisageable que l'épargne était abondante.

Les bons de la Défense nationale furent le premier mode de financement de la guerre. Ils furent émis pour une durée de trois, six et douze mois au taux d'intérêt de 5% soit un rendement important pour l'époque. En outre, les intérêts étaient payés par anticipation c'est-à-dire à la souscription. La formule de cet emprunt ne pouvait que séduire l'épargnant. Ainsi, s'il souscrivait pour 10 000 francs pour une durée d'un an, il empochait immédiatement 500 francs... de quoi s'offrir quelques jours de vacances... sans toucher à son capital.
76 milliards de bons furent achetés au cours de la guerre. Une image de ces bons :
Outre l'aspect financier Ce reçu en forme de diplôme est autant un document officiel qu’une récompense, voire un brevet de civisme, que le généreux donateur pourra exhiber, encadrer ou conserver précieusement, pour témoigner de sa participation active à la Victoire finale comme l'indique la légende sous la reproduction du bon.

Bien cordialement,
Francis.

[*] Alexandre Ribot, homme de la droite modérée.

*** / ***

lue 707 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Coût et financement de l'effort de guerre : les emprunts de la Défense nationale de Francis Deleu 30 juil. 2014 19h38
1 Autres sources de financement de la guerre de Francis Deleu 10 août 2014 12h05

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Grande Guerre - Une histoire franco-allemande

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes