Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Mort des suites d'un AVC de Chef Chaudard

Précisions de Chef Chaudard le mercredi 29 janvier 2014 à 11h18

Ce résumé est issu d’une petite étude que j’avais faite à partir des documents mis en ligne par Annie Lacroix-Riz et par Laurent Dingli, époux d’Hélène Dingli-Renault .

Arrêté le 23 septembre, Louis Renault est examiné le même jour par trois médecins sur demande du Juge d’Instruction Martin. Ils jugent son état incompatible avec la détention dans un rapport remis à ce même juge le 27. Les médecins suspectent un début de « démence sénile », comme on dit à l’époque, s’apparentant à une maladie d’Alzheimer , ainsi qu’un un état d’affaiblissement artériopathique. L’industriel est en conséquence transféré le 5 octobre à la Maison de Santé de Ville-Evrard, à Neuilly-sur Marne, encore spécialisée de nos jours dans la psychiatrie. Il a ainsi passé une dizaine de jours à Fresnes, à l’infirmerie.
Son état s’aggrave le 12 octobre, son épouse faisant signaler par son avocat au Juge d’Instruction qu’il a été « l’objet d’une petite hémorragie cérébrale » .
A la demande du Dr Dublineau, en charge de la Maison de Soin, qui a constaté des troubles urinaires, il est examiné le 14 par le Dr Marion, urologue, qui pose une sonde à demeure. Des problèmes prostatiques sont constatés. Il est vrai que Louis Renault est suivi depuis un long moment pour des troubles de cet ordre. Une demande est faite pour son transfert en urgence dans une clinique spécialisée. Le Dr Abely estime néanmoins que l’état du patient ne le motive pas .
Le 16, l’examen montre que l’état du malade s’aggrave. Le Dr Dublineau insiste auprès du Juge d’Instruction Martin pour qu’il soit procédé à une expertise ou un transfert .
L’expertise a lieu le 17 octobre. Les médecins commis par le Juge d’Instruction confirment les diagnostics ainsi que la gravité de l’état du malade, tombé dans le coma. Il y a des signes de déshydratation, d’infection bactérienne des voies urinaires. Les deux docteurs recommandent également le transfert
Louis Renault est amené à la Maison de Santé chirurgicale des Frères de Saint-Jean-de-Dieu, suivi par le docteur Alajouanine. Il y meure le 24 octobre des suites de complications cérébrales d’origine vasculaire .
Différents témoignages, parfois contradictoires, ont été recueillis tendant à prouver que Louis Renault avait été molesté lors de son emprisonnement . Il l’aurait dit lui-même à son épouse, lors d’une visite.
C’est en fait ces témoignages et un document établi par un médecin indiquant une lésion de vertèbre comme cause du décès (aucun autre médecin ayant eu en charge le malade ne signale de traces ou séquelles de violences) qui vont permettre à Christiane Renault de déposer une plainte pour meurtre en 1956, pour laquelle est ordonnée une exhumation du corps. Elle a lieu en présence de Me Isorni, célèbre et brillant défenseur du Mal Pétain lors de son procès, suivie d’une autopsie .
Annie Lacroix-Riz démontre que Louis Renault n’était pas gardé, comme l’indiquent certains témoignages, par des « FFI ». Résistants allègrement devenus par la suite, par une dérive que l’on ne peut qu’imaginer teintée d’arrières pensées politiques, des « FTP », communistes. L’historienne indique au contraire que ses surveillants étaient en fait d’anciens gardiens retraités, rappelés au service en raison des circonstances .
Enfin, le rapport d’autopsie, établi à l’issue de l’exhumation de 1956, indique très clairement qu’aucune trace de violence n’a pu être décelée sur le corps.
Les radios de l’industriel prises « post-mortem », car il y en a en fait plusieurs, données à Christiane Renault, amènent en outre à des conclusions plus nuancées que ce qui en est cité plus haut . Non seulement le Dr Truchot n’a pas pris ces radios lui-même (elles ont en fait été réalisées par le Dr Raulot-Lapointe avec un appareil portatif), mais le « document » signé par le Dr Truchot, où il impliquerait comme cause de la mort une « vertèbre brisée », est invalidé par une note qu’il fournit à la Justice où il est nettement moins affirmatif, puisqu’il y indique « (que la radio ?) semble indiquer une rupture de la vertèbre cervicale ».
La procédure de justice pour homicide volontaire sera suivie d’un non-lieu en 1957.


Rapport médico-légal des Dr Michon et Perard-
Note de Me Ribet au Juge Martin -
Ibid.
Doc. cit. Certificat de situation du Dr Dublineau
Doc. Cit. Rapport du docteur Paul
Voir l’article de Philippe Poisson -
Autopsie du corps de Louis Renault, p.16 -
Cf. Article d’Annie Lacroix-Riz,
Ibid. et

Rapport médico-légal des Dr Michon et Perard-
Note de Me Ribet au Juge Martin -
Ibid.
Doc. cit. Certificat de situation du Dr Dublineau
Doc. Cit. Rapport du docteur Paul
Voir l’article de Philippe Poisson -
Autopsie du corps de Louis Renault, p.16 -
Cf. Article d’Annie Lacroix-Riz,
Ibid. et

*** / ***

lue 1540 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Lire Emmanuel Chadeau de Emmanuel de Chambost 29 janv. 2014 15h56
2 Et aussi G.Hatry de Ben El Mehli 29 janv. 2014 16h37
3 Plusieurs remarques de Chef Chaudard 31 janv. 2014 19h14
4 Je doute encore de Emmanuel de Chambost 02 févr. 2014 23h29
5 Je vous en prie... de Chef Chaudard 03 févr. 2014 07h31
6 1957: réouverture du dossier de Ben El Mehli 03 févr. 2014 10h24
7 Annie Lacroix-Riz de Chef Chaudard 03 févr. 2014 13h56
8 " Je vous enjoins..." de Ben El Mehli 03 févr. 2014 17h49
9 Mille excuses de Chef Chaudard 03 févr. 2014 19h49
9 fallait dire : je vous recommande de Léon BEL 04 févr. 2014 13h58
10 Oui da de Chef Chaudard 04 févr. 2014 15h04
11 cet enjoins... de françois delpla 04 févr. 2014 16h18
5 A propos des coups. de Ben El Mehli 03 févr. 2014 18h23

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes