Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ce que savaient les Alliés / Christian Destremau

En réponse à -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Le choix de Sophie de Boisbouvier

... n'était pas celui de Vichy de Nicolas Bernard le mardi 01 décembre 2009 à 18h47

Le sort de Sophie dans le roman de Styron n'est pas un seul instant comparable à celui de Vichy :

1) Sophie, lorsqu'elle est mise en demeure d'avoir à choisir entre son fils et sa fille à son arrivée à Birkenau, est-elle même promise à être gazée, et seule la perversité du nazi qui lui offre cette alternative lui sauve la vie. Elle n'a aucune marge de manoeuvre. Aucune aide à attendre de qui que ce soit. Pétain et ses séides n'ont jamais eu le pistolet sur la tempe, eux, et l'on voit mal pourquoi ils l'auraient eu dans la mesure où ils collaboraient, qui par opportunisme, qui par conviction idéologique, allant jusqu'à anticiper les attentes de l'occupant.

2) Sophie sacrifie sa fille pour sauver son fils, tandis que Vichy, qui n'a pas protesté contre les premières déportations de Juifs français antérieures aux rafles de l'été 1942, souhaite se débarrasser des Juifs étrangers et les livre donc à l'occupant (en attendant de revenir sur les Juifs français, en les dénaturalisant pour sauver les apparences). Les possibilités de sauvetage étaient innombrables, et Vichy n'en a utilisé aucune.

3) Sophie sera dévastée par son choix (sacrifier sa fille), perdra en outre son fils, et, parvenant à survivre à sa déportation, ne saura en revanche vaincre sa culpabilité et mettra fin à ses jours. Il me semble que les dirigeants vichystes, jugés ou non, n'ont pas manifesté de remords similaire...

Enfin, vous écrivez que "la question de ce que savait ou ne savait pas Vichy vient en tiers et ne devrait pas" : n'empêche que c'est vous qui arguez quasi-systématiquement de la prétendue ignorance de Vichy quant à l'existence des chambres à gaz. Outre que cette question est au contraire importante.

*** / ***

lue 750 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Inexactitudes de Boisbouvier 01 déc. 2009 19h13
2 Sur les premières déportations de 1941-1942 de Nicolas Bernard 02 déc. 2009 12h08

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Ce que savaient les Alliés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes