Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Présumé Jean Moulin / Jacques Baynac

 

"On doit lui faire confiance." de René CLAUDE le lundi 12 octobre 2009 à 13h08

Lors de ma rencontre avec Jacques Baynac, nous avions évoqué la possible arrestation de Daniel Cordier jamais évoquée qui fait l'objet d'un sous-chapitre sensible. Le chercheur m'avait rappelé qu'il en avait communiqué la teneur D. Cordier bien avant publication*.
Tout récemment, l'historien m'en a reparlé en 4 points:

1° Il n'a pas publié ce sous chapitre sans l'avoir auparavant soumis à Cordier plus d'un an avant la parution et en lui garantissant par écrit de modifier le texte de ce passage en fonction de ses remarques et apports. Il n'a rien objecté et pas répondu (voir p. 773, note 1).
2° Il appuyé ce sous chapitre sur une demi douzaine de documents officiels britanniques parlant de cette arrestation (le 14 juin, disent-ils) et, de plus, sur des témoignages précis et concordants ou de travaux, notamment ceux de François-Yves Guillin, établissant que Moulin est rentré à Lyon le mardi 15 juin 1943, ce qui interdit une rencontre Cordier-Moulin le soir du lundi 14, comme Cordier le prétend.
3° Que la présence de Cordier à Lyon le 14 juin au soir est contredite par le débriefing de Tony De Graaff, le secrétaire de Moulin, qui affirme avoir vu Cordier à Paris, le lundi 14 juin en fin d'après-midi.
4° Il a conclu ce sous chapitre en disant que puisque Cordier n'a jamais parlé de cette arrestation : on doit lui faire confiance. (p 778)

Bien cordialement.

RC

* Dans la note 1 de la page 773 de Présumé Jean Moulin, Jacques Baynac écrit: D. Cordier à qui ce sous-chapitre fut communiqué les 8 octobre et 7 novembre 2005, n'a ni répondu ni donné suite à nos demandes de commentaires et à nos offres réitérées de rectifications éventuelles.
L'historien conclut le sous-chapitre par ces mots:
Au final, malgré les contradictions entre les déclarations d'Antoine de Graaff et de Daniel Cordier, en dépit des mentions qui figurent dans le rapport Flora et les archives du SOE, et sans tenir compte des lettres de Laure Moulin, on doit faire confiance à Daniel Cordier qui n'a jamais parlé d'une telle arrestation.

*** / ***

lue 1167 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Vous ne vous rendez pas compte... de françois delpla 12 octo. 2009 15h14
2 Ha, tous les goûts sont dans la nature ! de Jacques Ghémard 12 octo. 2009 16h16
3 cela a fait "flop" de françois delpla 12 octo. 2009 16h55
1 Emploi du temps de Aubry dans le mois qui a précédé Caluire. de Serge Desbois 03 nove. 2009 17h03
2 La maison du Dr Dugoujon n’était pas nécessairement un piège. de Serge Desbois 06 nove. 2009 16h44
3 La maison du Dr Dugoujon n’était pas nécessairement un piège. Photo de Serge Desbois 06 nove. 2009 17h22
2 La Gestapo était l'étage de Jacques Gelin 15 janv. 2012 12h38

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Présumé Jean Moulin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes