Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Henri FRENAY / Robert Belot

 

Des influences historiennes... de René CLAUDE le jeudi 24 avril 2003 à 21h40

Bonsoir.

Je me rends compte en découvrant la personnalité multiple du chef de "Combat" combien j'avais été, moi aussi, fortement influencé par des chercheurs pourtant sérieux (Cordier, Péan, etc:) et leur perception souvent très réductrice de cet homme singulier que la guerre a révélé, d'abord à lui-même et à ses proches, puis au pays tout entier et à De Gaulle, puisqu'il est devenu incontournable en deux années de lutte clandestine.
J'avais tendance à considérer Frenay comme un militaire sans réelle dimension politique à qui un De Gaulle un peu condescendant confia un ministère secondaire dans le GPRF d'Alger (celui qui avait en charge les déporté et prisonniers de guerre).
En gros, je le voyais un peu "jugulaire-jugulaire" tout en ayant réussi à se faire un nom dans le Résistance à force de compromis et par une pression incessante sur les autres chefs des mouvements... un diviseur aussi; et j'étais persuadé qu'il avait défendu en coulisse les tentatives des giraudistes de coiffer la Résistance... !! Alors que ce fut l'inverse ! J'étais influencé par la vision "moulino-gaullienne"en ce qui concerne l'affaire suisse et les liens passés par "Combat" avec l'OSS afin d'obtenir les moyens financiers que Londres lui avait en partie retirés , par exemple.
Heureusement que Belot a sorti son bouquin qui nous permet de découvrir un chef de mouvement longtemps isolé - car ils ne furent pas nombreux entre septembre 1940 et juin 1941 à tenter de bouger les énergies dans la France moralement cassée par la défaite, l'Occupation et l'instauration du régime de Vichy. Belot nous dit surtout que Frenay avait un VRAI pouvoir basé sur une FORTE LEGITIMITE auprès des cadres et des militants des trois mouvements qui formeront les MUR. De Gaulle et Moulin avaient très bien perçu cette notoriété: Frenay aurait certainement pu bloquer le processus général et créer les conditions insurrectionnelles un peu avant la Libération... Ce n'est pas pour rien que le Connétable lui ordonna de rester dans le GPRF auprès de lui à Alger ... Il craignait réellement l'influence du patron de "Combat".

En revanche, le Frenay des années 70 dans son acharnement monomaniaque visant à démontrer que Jean Moulin avait été un sous-marin communiste est étonnant et décevant, ça je l'admets sans peine.
J'ai hâte de lire le point de vue de Belot sur cette période de la vie de Frenay... (Le biographe semble lui aussi plutôt perturbé par l'obsession des dernières années de la vie de ce grand résistant qui fut également un chef politique neutralisé par les gaullistes.)

Cordialement,

René Claude

*** / ***

lue 468 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Aller voir derrière les mythes pour mieux comprendre... de René CLAUDE 25 avril 2003 00h23
1 Frenay / Moulin de Francis Deleu 25 avril 2003 13h28
2 Une ambition démesurée... ? de René CLAUDE 14 mai 2003 12h39

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Henri FRENAY

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes