Repli ou pas repli, telle est ... - Ligne de Front - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


1900 / 2000 : un sicle de guerre terrestre : analyse, documents et tmoignages
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ligne de Front / Y. Kadari, V. Bernard (et alii)

En réponse à -3 -2
-1Pan sur le bec de Laurent Laloup

Repli ou pas repli, telle est ... de Auteur anonymé le mercredi 26 décembre 2007 à 18h51

Bonjour
merci de votre étude approfondie sur cet article, comme quoi les auteurs doivent être précis et sérieux...
il reste qu'en quelques milliers de caractères, on est amené à être un peu rapide, c'est parfois difficile ...
en vacances actuellement, je ne peux répondre à l'épineuse question des savoir si de Bollardière s'est replié avec ou sans ses AC... réponse donc dans une semaine
quant, au fait de savoir si le même de Bollardière a ou non précipité son repli, je ne sais pas mais en revanche, je sais que Messmer lui en voulait !
et non seulement Messmer lui en voulait de l'avoir laissé seul avec le 2 ble sur les pentes de l'El Himeimat, mais aussi (et surtout) de lui avoir remis sa démission en pleine guerre d'Algérie en écrivant en plus une lettre ouverte contre la torture pratiquée par l'armée française !! à lui alors ministre des armées de De Gaulle.
Messmer en voulait aussi à de Bollardière d'avoir été un militant antinucléaire farouche contre l'arme atomique voulue et conçue par de Gaulle et son ministre !
bref, les mémoires de Messmer(et le livre de la Fondation de la France Libre) ont été l'occasion de régler ses comptes avec le général de Bollardière
dans l'article, j'ai souligné que le fait que le 1er fut seul et donc dans une situation dramatique, sans appui aérien, ni d'artillerie..., l'ordre de repli donné par de Bollardière semble juste
Messmer était un grand commis de l'Etat il n'en était pas moins un homme parfois mesquin : n'a-t-il pas ainsi longtemps refusé ses étoiles au général Pépin Le Halleur qui avait eu le mauvais goût de faire le coup de feu avec le 6e REI en Syrie contre ... les Australiens en juin - juillet 1941 .

*** / ***

lue 1473 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes