Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire élémentaire de Vichy / Amiral Auphan

En réponse à
-1La condamnation du général rebelle de Francis Deleu

Quatre ans plus tard de Francis Deleu le lundi 01 novembre 2004 à 20h53

Bonsoir,

En août 1944 alors que la Libération de la France et la victoire alliée ne fait plus aucun doute, Pétain et son gouvernement s'activent pour "assurer la transition du pouvoir dans la légitimité afin d'empêcher la guerre civile et de réconcilier les Français de bonne foi" .

On sait que Laval avait conçu de rappeler Edouard Herriot, le dernier président de la Chambre, pour réunir l'Assemblée nationale qui avait délégué ses pouvoirs à Pétain en juillet 1940. On n'ignore si Pétain cautionna cette tentative! Toutefois pour que la manoeuvre aboutisse, il était nécessaire que Pétain se rende à Paris pour la "remise du pouvoir". Pétain s'y refuse. Auphan, qui ne manque de candeur, donne deux explications:

- page 262 : *** il [Pétain] ne voulait pas s'y risquer sans l'accord de la Résistance. ***
- page 263 : *** Prudent jusqu'au bout, il [Pétain] ne voulait pas prendre l'initiative de déchirer l'armistice avant la libération de la capitale. ***

Auphan prend-il ses lecteurs pour des naïfs?
"Déchirer l'armistice"?... alors que les alliées et la 2e DB sont aux portes de Paris et que la déroute allemande est évidente?
"L'accord de la résistance"?... alors qu'elle est traquée par les services d'ordre de Vichy... la Milice en particulier?

En réalité, le Maréchal Pétain nourrissait d'autres ambitions. Sous couvert de réconciliation nationale, il cherchera à conserver sinon une parcelle de pouvoir, au moins les acquis de la Révolution nationale. A cette fin, le 11 août 1944, Pétain remet à son dauphin, l'amiral Auphan, la délégation de pouvoir suivante:

***
Désignation d'un plénipotentiaire

Vichy, le 11 août 1944
Le Maréchal de France
Chef de l'Etat

Je donne pouvoir à l'amiral Auphan pour me représenter, auprès du haut commandement anglo-saxon en France et, éventuellement, prendre contact de ma part avec le général de Gaulle ou ses représentants qualifiés, à l'effet de trouver au problème politique français, au moment de la libération du territoire, une solution de nature à empêcher la guerre civile et à réconcilier tous les Français de bonne foi.
Si les circonstances le permettent, l'amiral Auphan m'en référera avant toute décision d'ordre gouvernemental.
Si c'est impossible, je lui fais confiance pour agir au mieux des intérêts de la Patrie, pourvu que le principe de légitimité que j'incarne soit sauvegardé. (...)

***

Détail amusant! En confiant à l'amiral Auphan cette délégation de pouvoir, Pétain lui remit également un dossier qu'il tenait serré dans un tiroir de son bureau. Ce dossier renfermait la procédure de condamnation à mort du général de Gaulle, quatre ans plus tôt. Pétain y épingla la fiche manuscrite suivante:

*** Le Maréchal de France, Chef de l'Etat

Le jugement du général de Gaulle s'est imposé:
1) Par une nécessité de discipline militaire;
2) Comme valeur d'exemple afin d'arrêter un mouvement d'exode d'officiers français vers l'étranger;
3) Il est évident que ce jugement, par contumace, ne peut être que de principe. Il n'a jamais été dans ma pensée de lui donner une suite;
4) Je suis prêt au contraire à m'associer aux actes qui faciliteront le retour de l'ordre en France et l'union des coeurs entre tous les Français. ***


Opportunisme de la dernière heure? A chacun de juger!

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1115 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Une apostille bien tardive de Francis Deleu 10 févr. 2010 21h24
2 Le pire c'est que ça marche ! de Boisbouvier 11 févr. 2010 10h02
3 4 ans plus tard... de Laurent Laloup 11 févr. 2010 12h57
4 Pétain et la France Libre de Boisbouvier 17 févr. 2010 15h02
5 Vous vous moquez du monde ! de Jacques Ghémard 17 févr. 2010 17h51
6 L'armistice obligeait à la retenue de Boisbouvier 19 févr. 2010 04h06
7 Y a comme une nouvelle aporie qui se profile, là... de Nicolas Bernard 19 févr. 2010 11h11
7 Plutôt polonais mort qu'allemand ! de Jacques Ghémard 19 févr. 2010 12h31
5 La "mission Rougier" vue par Michel Boisbouvier... de Nicolas Bernard 27 févr. 2010 20h46
6 Compléments plus ou moins inédits de françois delpla 27 févr. 2010 21h36
5 Pétain, la France libre vus par Michel Boisbouvier... de Nicolas Bernard 27 févr. 2010 21h01
3 Pas vraiment, non de Nicolas Bernard 11 févr. 2010 13h03
3 attention de Michel Auffret 16 févr. 2010 16h54
2 c'est comme le " requisitoire contre la Milice du 6 aout 44 ! de Léon BEL 11 févr. 2010 13h52

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire élémentaire de Vichy

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes