Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le site "Free French"
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Freefrench / Jacques Ghémard

En réponse à -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Mais aussi l'action de Ralph de Butler

"Pas le loisir de devenir un joyeux compagnon" de René CLAUDE le vendredi 06 février 2004 à 21h26

Bonsoir,

Voici un extrait de la transcription des longs entretiens entre Philippe de Gaulle et Michel Tauriac qui va dans le sens du message de Francis :

"(...) Compte tenu de la nature de cette guerre de mouvement sur de grands espaces avec de faibles effectifs - une division ne fait pas plus de quatre mille hommes - il (Charles de Gaulle) passera beaucoup de temps à cheval de jour et de nuit, et sera écrasé de travail dans les intervalles des combats. De 1919 à 1921, il ne va effectivement pas chômer : offensive contre Boudienny, avec quatre divisions polonaises, défense de Varsovie, qui résiste, forte de la présence des Français à ses côtés, contre-offensive vers le sud, en direction de Brody, pour dégager Lvov, prise de Hrubieszaw sur le Bug avec la 3e division polonaise, prise de Perespa, près de Zamosc."(...)
Le 7 août 1920, le corps d'armée polonais commandé par le chef de l'Etat en personne, le maréchal Pilsudski, avance rapidement vers le nord et met les Russes en déroute. Ils abandonnent définitivement la partie. Quand on sait que dans l'intervalle de ces opérations mon père est retourné en France, en permission ou en mission, de la fin septembre à la mi-octobre 1919 et de la fin avril au début de juin 1920, dans des conditions telles que tout déplacement de Paris à Varsovie représentait en soi une véritable campagne, on voit mal comment il aurait pu mener joyeuse vie dans ce malheureux pays. Ses adjoints et interprètes polonais, les lieutenants de Medwecki et Ignace Wieniewski, rapporteront plus tard que leur patron a été en tout point remarquable mais qu'il avait été d'autant moins un joyeux compagnon qu'il n'avait jamais eu le loisir de le devenir."
("De Gaulle, mon père" p. 80-81.)

Bien cordialement,

RC

*** / ***

lue 471 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1*** contribution effacée
2 Un peu d'humilite...la bonne version de Ralph de Butler 07 févr. 2004 02h20

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Freefrench

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes