L'existence du gouvernement de Vichy est importante pour la survie des Juifs mais... - Histoire d'une falsification - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire d'une falsification / Jean-Marc Berlière, Emmanuel de Chambost et rené Fiévet

En réponse à -4 -3 -2
-1ah non ! de françois delpla

L'existence du gouvernement de Vichy est importante pour la survie des Juifs mais... de françois delpla le lundi 30 janvier 2023 à 07h38

... les raisons alléguées de part et d'autre dans ce débat sont symétriquement fausses.

Ce gouvernement est fantoche. Il n'a ni autonomie ni visées propres, tant le souci de ne pas trop fâcher un occupant redoutable, en commençant par deviner ses désirs, domine ses préoccupations. Le crime de Macron contre l'histoire, à Pithiviers, est d'enfoncer de plus en plus l'exécutif français dans la négation de cette réalité, sur fond d'Europe maastrichtienne censée garantir la paix en répartissant fraternellement les responsabilités historiques.

Les théories fonctionnalistes ou polycratiques qui gomment Hitler au maximum jouent ici un rôle de caution.

Il ne s'agit pas d'une énième dissertation sur les rôles respectifs des masses et des dirigeants ou des structures et des personnes, mais d'une évidence longtemps niée et en train d'être constatée : aucune structure ne pouvait déclencher une nouvelle guerre mondiale aussi tôt après la première, il y fallait le catalyseur d'une personnalité très particulière. Une exception, irréductible à toute règle.

Les structures, ce garçon les domine et en fait son jouet. Sa culture, étendue et multiforme mais orientée, lui permet de faire marcher un pays, puis un continent, vers un but utopique mais, sur le moment, réaliste : une Europe germanisée et déjudaïséee, un partage planétaire "aryen" de la puissance.

Son réalisme l'induit en particulier à économiser les forces allemandes : il est le premier à savoir que sa victoire sur la France ne vaut rien tant que l'Angleterre reste en guerre, laissant aux géants américain et soviétique le temps de se réveiller et, sous l'influence des Juifs, de se regrouper.

La question juive en France est donc un paramètre parmi d'autres, et pas le plus important. D'ailleurs, la haine qu'il éprouve envers cette "race" ne le conduit jamais à la massacrer sans tenir compte, en France et ailleurs, du reste de son projet.

Les moqueries que fait naître mon examen des index cachent un présupposé : Hitler serait hors sujet, car connu et n'ayant pas besoin d'être sans cesse rappelé. C'est vrai ça ! Pas rappelé, mais découvert, dans bien des cas !

*** / ***

lue 1540 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes