Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Aucune volonté de sauver de Nicolas Bernard

Vichy et les déportations de J. Dumon le mercredi 10 juin 2015 à 18h44

"les sauvetages sont en fait le résultat d’une multitude d’actions individuelles courageuses, qui ne doivent rien à une planification élaborée par le clan Pétain-Laval."
Vous dites vous-même que c'est un fait établi: Les 3/4 des juifs de France (je dirais même les 4/5) ont échappé à la mort dans les camps.
Alors que que dans les pays sous administration allemande directe (Hollande, Pologne, etc...), ce rapport est l'inverse: Bien plus des 3/4 des juifs ont péri dans les camps.
Cette "multitude d'actions individuelles courageuses" ne peut expliquer cette énorme disproportion que si elle a été secrètement couverte par la hiérarchie avec l'assentiment tacite des plus hautes autorités, du fait qu'un état de droit existait avec Vichy, aussi précaire soit-il, contrairement aux autres pays occupés.
Si la politique de collaboration aux déportations avait été ouvertement active, les initiatives courageuses se seraient vite découragées, leurs auteurs promptement expédiés eux aussi dans les camps ce qui ne fut le cas que pour une faible partie d'entre eux.
Par exemple, tant que dura la zone non occupée, des espions allemands y furent arrêtés par la police vichyste et certains furent jugés et fusillés malgré les protestations allemandes.
Les activités d'écoute et de décryptage des communications allemandes par l'équipe franco-polonaise du futur général Gustave Bertrand se firent au chateau des Fouzes à Uzès, sur fonds vichystes.
Je crois sincèrement à un double jeu des autorités de Vichy sur ce point capital des déportations.

*** / ***

lue 2292 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 pensée binaire, quand tu nous tiens ... de françois delpla 11 juin 2015 09h57

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes