Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Laval / Fred Kupferman

En réponse à
-1Tuck et le massacre des innocents : regards croisés de Francis Deleu

La version du gendre de Laval de Francis Deleu le dimanche 27 mai 2012 à 19h57

Bonsoir,

Le gendre de Laval, René de Chambrun, interrogé en 1987 par Fred Kupferman, souligne la part prise par Pierre Laval et sa famille dans une tractation difficile et grosse de périls :
***** Pendant qu'il recevait officiellement les représentants des pays qui possédaient des ambassades à Vichy pour les inciter à intervenir en faveur de leurs ressortissants, j'ai été le voir avec un ami personnel, M. Pinkney Tuck, ministre chargé des affaires des Etats-Unis. J'avais, au préalable obtenu de l'amiral Auphan, secrétaire d'État à la Marine, son accord pour qu'un ou deux navires puissent être envoyés de Marseille à la base de Toulon afin de ne pas trop éveiller l'attention. Nous avions mis au point le projet de tenter de sauver quelques milliers d'enfants juifs étrangers, dont l'âge permettait qu'ils soient séparés de leurs parents.
J'accompagnai M. Tuck à la petite ambassade des Etats-Unis. Il appela M. Summer Welles, sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères. La conversation fut longue et difficile. Je suis d'ailleurs intervenu personnellement, mais nous nous sommes heurtés au
« non possumus » de Welles. Il avait pris la position qu'un aussi large groupement collectif ne pouvait être admis en bloc aux Etats-Unis. Son pays, ma seconde patrie, pratiquait hélas encore le système des quotas restrictifs et des visas permanents, très difficiles à obtenir. Il ajouta que l'Allemagne risquait de considérer cette intervention comme un acte d'hostilité. Ce prétexte me parut absurde, puisque les Etats-Unis étaient en guerre avec l'Allemagne. *****
Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 539 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Laval

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes