Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le choix de la défaite / Annie Lacroix-Riz

En réponse à -4 -3 -2
-1Compléments de Daniel Laurent

Il en fut question sur LdG de Francis Deleu le dimanche 04 septembre 2011 à 13h08

Bonjour,

L'article de ce numéro d'Histomag a suscité un beau débat sur notre site. Point de départ ici : Le choix de la défaite

Ou encore, à propos du Zyclon B : l'article de Peschansky

Terminons par une « méchantitude ». ALR écrit :
Pourvu de quelques rares critiques, plutôt élogieuses, dans la presse (pas la grande presse, certes), Le choix de la défaite a fait l'objet d’un enterrement académique quasi total; le suivant, De Munich à Vichy, d’un enterrement de presse plus total que le premier, et d’un enterrement académique égal. À l'exception d’une critique à la fois positive et navrée dans Historiens et Géographes (revue de l’association des professeurs d’histoire et géographie qui n’avait pas rendu compte du Choix de la défaite), de mon collègue Dominique Lejeune, professeur de Khâgne : « Annie Lacroix-Riz, eu égard à la quantité de recherche fourni (sic), doit bien avoir raison sur nombre de points, mais le lecteur est conduit à douter de toutes ses affirmations. » (en gras par mes soins)
Non seulement le lecteur est conduit à douter de toutes ses affirmations mais aussi, moyennant de longues recherches pour retrouver les références citées, à constater combien l'historienne dénature (le mot est faible) les textes ou, au mieux, combien elle les interprète. Sur un autre forum, j'avais consacré beaucoup de temps à retrouver l'un ou l'autre ouvrages mentionnés comme référence par ALR. J'avais l'intention de montrer combien elle trompait son lectorat. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de déposer mes conclusions, le débat ayant été verrouillé. (Il s'agissait d'un débat sur la famine ukrainienne)

Toujours à propos des auteurs cités en références ! Par exemple, quelle crédibilité accorder à Kurt Gossweiler, historien de la RDA, admirateur inconditionnel de Staline, béat d'admiration devant les œuvres et les pompes (dont la STASI) du sinistre Erich Honecker ?

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 847 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 nuance de françois delpla 04 sept. 2011 21h37
1 élargissement de françois delpla 08 sept. 2011 08h53
1 Gossweiler plus objectif que Lacroix-Riz. de Tietie007 25 juil. 2012 14h48

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le choix de la défaite

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes