Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à -2
-1Un royaume, un occupant, deux entités... de Francis Deleu

Être à la fois nationaliste flamand et résistant de Francis Deleu le vendredi 24 septembre 2010 à 17h00

Bonsoir,

La politique et les courants d'opinions en Belgique sont d'une rare complexité…. y compris pour les natifs du royaume.

A titre d'exemple, pendant le Seconde Guerre mondiale, ma bonne ville en Brabant flamand se distingua comme lieu de rassemblement de mouvements nationalistes flamands et nids de résistance à l'occupant. Un journal clandestin, De Vrijschutter (Le Franc-tireur) [*] y était imprimé et largement distribué (jusqu'à 17.000 exemplaires par numéro). L'originalité du journal était paradoxalement d'être à la fois violemment antinazi et profondément "Vlaamsvoelend" (intraduisible ou alors par Flamand de conviction) avec parfois des accents dignes de nos politiciens actuels ... sans prôner pour autant le séparatisme.
La devise en en-tête de chaque numéro du journal était :
Wij willen geen Duitsche taal, geen Duitsche cultuur, geen Duitsche dwingelandij. Wij willen onszelf zijn en blijven: vrije Vlamingen in een vrij België(
Nous ne voulons pas de la langue allemande, ni de la culture allemande, ni de la tyrannie allemande. Nous voulons être nous-mêmes et le rester : Flamands libres dans une Belgique libre).
Bien cordialement,
Francis

[*] "De Vrijschutter" était l'une des 567 feuilles clandestines publiées en Belgique occupée. La plus connue fut "La Libre Belgique" clandestine.
A titre de comparaison, la presse sous la botte, soumise à la censure de la Propaganda-Abteilung, comptait 26 journaux.
Notons encore que sur les 12.128 Belges reconnus comme membres actifs de la presse clandestine, plus de 2.000 le payèrent de leur vie.

*** / ***

lue 2216 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes