Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Mecheln-Auschwitz 1942-1944 / collectif

 

Les Tsiganes de Belgique. de Francis Deleu le samedi 18 septembre 2010 à 20h19

Bonsoir,

Les Tsiganes sont souvent oubliés comme victimes de la "Solution finale". Notons à cet égard que le monumental "ouvrage mémorial" en 4 volumes, présenté ici, porte en sous-titre : La destruction des Juifs et des Tsiganes de Belgique.
Quelques dizaines de pages, enrichies des photos d'identité des victimes, leur sont consacrées.

Jusqu'à leur arrestation, fin octobre 1943, les Tsiganes ne font l'objet que d'une seule disposition spécifique des autorités d'occupation. En application d'une ordonnance générale de la sécurité militaire allemande, prise le 12 novembre 1940, ils sont interdits de circulation dans les régions côtières et dans l'arrondissement d'Anvers.
En réalité, la rafle des Tsiganes s'effectuera sans que l'occupant n'ait à prendre des mesures particulières. La réglementation belge y pourvoira largement. En décembre 1941, la police des étrangers instaure une carte de nomade. Elle s'intitule de manière significative "Zigeunerkaart", greffant la discrimination ethnique sur une réglementation nationale qui ne connaît pourtant que des citoyens belges ou des étrangers. La carte, permis de séjour d'une validité de trois mois, oblige les gens du voyage n'ayant pas la nationalité belge, à la faire contrôler tous les mois par la brigade de gendarmerie la plus proche du lieu de séjour. En janvier 1942, la gendarmerie aidée des polices communales, oblige les nomades à camper sur les lieux désignés. Comprenons que lorsque les Allemands décidèrent d'arrêter et de déporter les Tsiganes, ils disposaient d'un redoutable outil pour repérer leurs campements.

L'ordre de déporter les Tsiganes au Zigeunerlager d'Auschwitz parvient à la Sipo-Sd de Bruxelles le 29 février 1943. Les rafles sont cependant tardives. Elles débuteront huit mois plus tard à partir du 22 octobre 1943. La Feldgendarmerie, sachant où se trouvaient les campements, n'avait qu'à cueillir les familles. Au total 351 Tsiganes seront arrêtés et internés à la caserne Dossin de Malines. Parmi eux, on dénombre 145 Tsiganes, pour moitié de nationalité française, arrêtés conjointement par la Feldgendarmerie et la gendarmerie française dans le Nord de la France - alors rattachés au commandant militaire de la Belgique - entre le 22 octobre et le 9 décembre 1943. Contrairement aux détenus juifs, hébergés dans les chambrées de la caserne, les Tsiganes, stigmatisés comme parias, sont cantonnés dans une salle fermée, n'ayant pas accès aux sanitaires ni aux soins médicaux.

Ils seront déportés à Auschwitz, le 15 janvier 1944 par le convoi Z - Z comme Zigeuner - rattaché au convoi 23 transportant uniquement des Juifs. A l'arrivée à Auschwitz, 3 jours plus tard, sans sélection comme pour les convois de Juifs, les Tsiganes sont dirigés vers le Zigeunerlager de Birkenau, véritable mouroir. Les rations alimentaires y sont inférieures de moitié à celles, déjà misérables, attribuées aux autres détenus. En six mois de captivité, la moitié des détenus décédera de malnutrition ou de maladie. Sur les 351 déportés, seuls 16 déportés survivront.

Bien cordialement,
Francis.

PS : pour en savoir plus sur le génocide des Tsiganes, deux livres au catalogue de LdG :
- Christian Bernadac, L'Holocauste oublié - Le massacre des tsiganes.
- Un ouvrage plus récent de Emmanuel Filhol, Marie-Christine Hubert, Les Tsiganes en France
- Sans oublier la bonne synthèse publiée sur Histoquiz par Marie-Christine Hubert et Daniel Laurent, Le génocide des Tsiganes

*** / ***

lue 2272 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Mecheln-Auschwitz 1942-1944

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes