Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Henri FRENAY / Robert Belot

En réponse à -2
-1Note sur le manifeste de Frenay et le Dr Recordier. de René CLAUDE

A propos du "manifeste" : de René CLAUDE le mardi 15 avril 2003 à 03h11

Bonjour,

Le "manifeste" que Daniel Cordier avait reproduit dans la très longue introduction du volume 1 de sa monumentale biographie de Jean Moulin est donc bien l'émanation (UNE émanation, plutôt) de la pensée politique d'Henri Frenay à l'automne 1940, mais c'est aussi l'expression de ce que Frenay estime devoir écrire afin de ne pas heurter de nouvelles recrues pour son mouvement naissant. N'oublions pas que c'est vers la fin 1941 que Frenay saisira la vraie nature politico-policière et collaborationniste du régime de Vichy. La polémique entre Cordier et des cadres survivants de "Combat" qui secoua les milieux de la Résistance entre 1989 et 1990 fut créée par cette publication (partielle) d'un texte qui est un instantanné idéologique du MLN en novembre 1940 et demande à être analysé en fonction de ce paramètre essentiel. Mais Daniel Cordier avait un compte à régler avec Frenay et "Combat"; il fit donc une utilisation partisane de ce manifeste "oublié" et on peut considérer que ce fut là sa réponse-piège aux accusations lancées par Frenay à l'encontre de Jean Moulin et de son secrétaire-biographe dès les années 70 et jusqu'à sa mort en 1988. Dans cette biographie très méticuleuse, Robert Belot analyse finement cette déclaration d'intention en mettant en évidence ce qu'elle comporte d'éléments "opportunistes". Il y relève les concessions "obligées" à la mystique Pétain alors partagée par la quasi totalité des Français, (Frenay rédige son texte en novembre 1940 !) mais surtout il redit la lecture incomplète et trop peu subtile qu'en firent les partisans et les accusateurs de Frenay un demi-siècle après sa rédaction. Il y a dans ces lignes des arguments qui sont en fait une mise en garde contre l'esprit de collaboration de Vichy. Quant aux navrantes restrictions à propos de l'engagement dans le mouvement de résistants juifs, il ne faut pas oublier que l'antisémitisme "banalisé" était hélas fréquent chez de nombreux officiers qui avaient été satisfaits des premières mesures d'exclusion prises par l'Etat français.
Ce manifeste a circulé à l'époque sous deux versions - une courte et une longue - au minimum, et le biographe de Frenay en attribue "définitivement" la paternité au chef du MLN (-"Combat") , espérant ainsi mettre un terme à une polémique de 14 ans.

Cordialement,

René Claude

*** / ***

lue 1143 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Henri FRENAY

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes