Quelle justification militaire ? - La Mémoire de Dieppe - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Mémoire de Dieppe / Béatrice RICHARD

En réponse à
-1responsable ou non responsable de Laurent Boussaton

Quelle justification militaire ? de René CLAUDE le lundi 24 mars 2003 à 23h04

Bonsoir,

On sait qu'après une défaite sanglante, il est toujours très difficile de retrouver avec précision Qui a ordonné Quoi; les décideurs de l'Etat-Major, qui dans le cas de Jubilee divergeaient en plus réellement sur l'opportunité d'envoyer des milliers d'hommes sur une zone côtière très bien défendue par les Allemands, ont alors tendance à se renvoyer l'échec de l'opération et ne vont pas s'avancer pour revendiquer publiquement leurs responsabilités dans un fiasco aussi terrible que celui auquel aboutit l'attaque de Dieppe. La position de "pistonné" de Lord Mountbatten ne fut-elle pas une bénédiction pour ses détracteurs ? Il aurait servi de bouc-émissaire assez idéal, non ? Je pose la question, car je suis étonné que Winston Churchill ait donné son feu vert à une opération aussi risquée... J'ai lu quelque part que Jubilee aurait pu avoir été conçu et lancé de façon "officieuse" et sans avoir l'aval de Winston... Est-ce réellement envisageable ? Même si on sait que la situation internationale de l'époque - parano et pressions de Staline, opinions publiques inquiètes des échecs sur les autres fronts, etc.- a pu pousser les Alliés à frapper un coup spectaculaire pour prouver leur détermination au combat, j'ai de la peine à comprendre le but strictement militaire de l'opération, à moins de croire que l'échec prévisible de Jubilee fit partie d'un plan d'ensemble... ? Car pour ce qui est des enjeux politiques, chez les autorités canadiennes en tout cas, la démonstration de Béatrice Richard est pertinente.

Cordialement,

René Claude

*** / ***

lue 1572 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes