Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Courage Alone: The Italian Air Force, 1940-1943 / Chris Dunning

En réponse à -6 -5 -4 -3 -2
-1disproportion des matériels de arcole

c'est significatif... de d.zambon le dimanche 19 mars 2006 à 16h19

Le fait que les excellents hydravions Macchi, plusieurs fois vainqueurs de la coupe Schneider, n'aient jamais été développés à des fins militaires est typique de la corruption du régime, qui attribuait des commandes aux "chouchous", style Caproni, dont les productions n'étaient pas à la hauteur. La multiplication des modèles fut une erreur de taille pour un nain industriel comme l'Italie. Mais un bon avion de course ou de commerce ne fait pas forcément un bon avion de guerre, et les exemples ne manquent pas (le Breda 88 par exemple).
Quant au Hurricane, qui fut le véritable vainqueur de la bataille d'Angleterre, il pouvait abattre un Me 109 en combat tournoyant et Stanford-Tuck, l'as des as de la bataille, établit son palmarès sur cette monture. Quant au MS 406, s'il est vrai que ses 4 mitrailleuses Mac étaient peu efficaces, il était quand même doté d'un canon de 20mm. Dommage qu'il fût si lent. Le lieutenant Pommier-Layrargues, qui descendit Mölders, avait un D 520 pour monture.
Après, les choix des industriels et des politiques nous laissent pantois. Pourquoi continuer à produire le CR 42 jusqu'en septembre 43 au lieu de développer le MC 202? Pourquoi ne pas accélérer la production de D 520, abandonner le MS 406 et laisser le H 75 aux Ricains et mettre en ligne le VG 33? Quid... Parfois, ces erreurs sont salutaires. Si Hitler n'avait pas insisté pour faire du Me 262 un chasseur bombardier, je crains fort que les équipages de forteresses volantes ou de chasseurs d'escorte ne se fussent pas bousculés au portillon pour les missions au-dessus du Reich...

*** / ***

lue 483 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Courage Alone: The Italian Air Force, 1940-1943

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes