Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Leclerc / Jean-Christophe Notin

En réponse à -2
-1De la complexité des êtres de Francis Deleu

Du bucher des vanités. de Laurent Boussaton le mardi 29 novembre 2005 à 00h02

bonjour
 
Sans vouloir mecontenter nos amis par des redites, il serait quand meme bon de rappeler que Leclerc n'etait que commandant des forces terrestres par la volonte du general de Gaulle. Il devait aussi pouvoir remplacer le haut commissaire d'Argenlieu lors des absences de ce dernier.
 
La declaration gouvernementale du 24 mars 1945 inspira toute l'action politique francaise indochinoise jusqu'au depart de d'Argenlieu au printemps 1947.
En quoi consistait cette declaration: L'Indochine devait devenir une federation ayant"une liberte propre" au sein d'une"union francaise". Il y aurait cinq entites dans la future federation Indochinoise: le Tonkin, l'Annam, la Cochinchine, le Cambodge, le Laos. Il y aurait aussi un gouverneur general francais president un gouvernement federal"compose de ministres responsables devant lui", un conseil federal charge de l'elaboration des lois et reglements et d'une assemblee federale elue chargee de voter les taxes divers, le budjet federal, et l'etude des traites de commerce...une certaine autonomie economique et douaniere mais qui devait tout de meme rester dans le cadre des "besoins de la coordination de l'economie generale de l'union francaise".
Le general Leclerc etait pour une application beaucoup plus souple allant jusqu'a demander un nouveau texte, l'ancien ordre colonial francais n'existant plus en Indochine, il ne fut pas ecoute.
 
Leclerc etait aussi un pragmatique. Il s'apercut tres tot que seul la voix diplomatique lui permettrait de trouver des solutions aux problemes, mais il fallait du tact et du temps et sans faire perdre la face aux vietminhs. Montrer sa force sans avoir a l'utiliser, tel etait son credo a l'epoque.
Et non pas la methode de l'equipe d'Argenlieu qui consister a utilise la force pour tenter d'arriver a un resultat identique.
Leclerc a ete persuade tres vite que l'on ne pourrait vaincre le nationalisme vietnamien par la force, force d'ailleurs que la France ne possedait plus. Et ne pas oublier non plus que c'est lui qui avait demande son depart d'Indochine pour juillet 1946.
 
Ensuite, il fut de nouveau envoye en mission dans la peninsule du 25 decembre 1946 au 12 janvier 1947, une semaine apres le coup de force vietminh. il devait y mener une enquete militaire et fournir au gouvernement au demeurant fort mal informe "des elements surs d'appreciation". il ne devait pas juger des responsabilites:"Je viens ici pour me renseigner et obtenir pour vous, des mon retour en France, l'aide maximum de la metropole", il tiendra ce role.
Dans son rapport, il precise que l'action militaire devait prendre le pas sur les eventuelles mesures politiques mais que de toute facon "la solution complexe et probablement longue a venir ne pourra etre que politique" mais aussi "que plus l'effort militaire accompagnant notre politique sera puissant, plus la solution sera possible et rapide."
Le general Leclerc ne chercherait pas une augmentation des effectifs, 115 000 hommes pour 1947 et non pas 500 000 comme souvent ecrit, mais plutot des moyens militaires pour une reprise des negociations.
"en 1947, la France ne jugulera plus par les armes un groupement de 24 millions d'habitants qui prend corps et dans lequel existe une idee xenophobe et peut etre nationale" 
Des cette epoque, il demande un commandement unique civil et militaire pour l'Indochine.
 
Il lui est ensuite propose de repartir las bas comme commandant en chef et remplacant de d'Argenlieu. Il consulte de Gaulle et refuse arguant qu'il n'aurait jamais les moyens militaires a son action ni les appuis necessaires des differents partis politiques.
 
cordialement
 
laurent
 
 
 

*** / ***

lue 1693 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Confirmé par PMD de Francis Deleu 30 nove. 2005 19h27
2 Attention aux clichés de claudeB 04 déc. 2005 11h10
3 Revoir les catégories ! de René CLAUDE 04 déc. 2005 11h46
4 Leclerc n'était pas un "général de gauche" de claudeB 04 déc. 2005 12h25
5 Lacouture et l'image de Leclerc de René CLAUDE 04 déc. 2005 13h06
6 Très bien vu de claudeB 04 déc. 2005 13h51
7 de Kersauson de cloclo 22 sept. 2013 19h55
8 C'est un de ses oncles de Jacques Ghémard 23 sept. 2013 09h24
9 Et c'est aussi l'oncle de Gérard d'Aboville de Jacques Ghémard 23 sept. 2013 09h55
10 Leclerc de cloclo 23 sept. 2013 16h08

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Leclerc

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes