Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Le maquis de Glières - Claude Barbier
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Milice - Vichy
-

Instituée le 30 janvier 1943, sous l'autorité du chef du gouvernement, Vichy se dote d'une troupe de choc, La Milice, sorte de garde prétorienne, chargée du maintien de l'ordre et plus particulièrement de la traque des communistes et des Résistants. A la tête de la Milice: Joseph Darnand.

Dans ce texte :

Sur la polémique soulevée par ce livre de Emmanuel de Chambost le mercredi 23 juillet 2014 à 08h44

Sur la polémique soulevée par ce livre, j'invite à lire l'analyse d'Eric Conan dans Marianne clic

Je suis en train de terminer la lecture du livre de Barbier que je trouve intéressant, bien écrit et bien sûr, bien documenté. Sans être un spécialiste des Glières, j'essaie d'effectuer des comparaisons à l'intérieur de la même catégorie, c'est-à-dire qu'un livre doit se comparer avec d'autres livres et des propos tenus oralement avec d'autres propos tenus oralement.

Un chapitre du livre de Barbier est consacré à la bibliographie, et l'auteur ne prétend pas avoir fait des découvertes fracassantes, et il n'est pas avare d'éloges vis-à-vis de certains de ses prédécesseurs, notamment Alain Dalotel.

La phrase qu'Alain Céri conteste dans la présentation de ce livre : « […] la nécessité de se prémunir des attaques du maintien de l’ordre – se cacher donc – passait avant la réception des armes. » (p.143) se situe dans le cadre d'une section de 8 pages intitulée « Pourquoi monter sur le plateau de Glières » où Barbier présente tous les éléments, parmi lesquels, évidemment, la directive de Romans-Petit d'aller recueillir des parachutages, mais aussi d'autres éléments qui montrent que des groupes avaient quitté leurs camps d'origine et pris la direction de Glières pour échapper à l'offensive de la Milice.

Jusqu'à preuve du contraire, je ne vois pas en quoi cet ouvrage publié avec plus de matériaux que les autres et en tenant compte des apports antérieurs, ne deviendrait pas la référence sur Glières.

Quant à la lecture mémorielle de l'évènement, les points de vue opposés ne sont pas contradictoires. On peut lire l'épisode de Glières comme un morceau de bravoure ou comme une tragique Bérézina.

Emmanuel

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes