Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Ce que savaient les Alliés - Christian Destremau
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Collaboration - Vichy
-

Mémento des principaux mouvements politiques collaborationnistes sous Vichy.

- PPF : Parti Populaire Français (Jacques Doriot) - organe de presse: "Le Cri du Peuple de Paris"

- MSR : Mouvement Social Révolutionnaire (Eugène Deloncle)

- CSAR : Comité Secret d'Action Révolutionnaire - appelé par dérision "La Cagoule". - organe de presse: "La Vie nationale".

- RNP : Rassemblement National Populaire (Marcel Déat) - organe de presse: "L'Oeuvre".

- La Parti franciste (Marcel Bucard) - organe de presse: "Le Francisme".

- PFNC : Parti Français National Collectiviste (Pierre Clementi) - organe de presse: "Le Pays Libre".

- La Ligue française (Pierre Constantini) - organe de presse: "L'Appel".

- Le Front franc (Jean Boissel) - organe de presse: "Le Réveil du Peuple".

- Le Feu (Maurice Delaunnay) - organe de presse: "La Tempête".

- Le Groupe Collaboration (Alphonse de Châteaubriant) - organe de presse: "La Gerbe".


Gauleiter - Allemagne
-

Dirigeant d'un "Gau", district administratif du Reich.


Milice - Vichy
-

Instituée le 30 janvier 1943, sous l'autorité du chef du gouvernement, Vichy se dote d'une troupe de choc, La Milice, sorte de garde prétorienne, chargée du maintien de l'ordre et plus particulièrement de la traque des communistes et des Résistants. A la tête de la Milice: Joseph Darnand.

Dans ce texte :

La collaboration n'est pas une trahison de Boisbouvier le mercredi 09 décembre 2009 à 12h19

Je trouve spécieux votre raisonnement.Toute la question est : valait-il mieux être gouverné par un Gauleiter comme en Pologne ou par un Reichskommissar comme aux Pays-Bas ou par des instances allemandes d'occupation qui acceptaient le principe d'une collaboration avec un Etat dont les structures demeuraient en place ?
Or, la réponse de l'histoire est formelle.
C'est la troisième solution qui est la meilleure.
Prenez le Danemark qui s'est gouverné tout seul pendant quatre ans, ou presque, puisque ce n'est qu'en novembre 43 que le gouvernement danois a démissionné. Et bien, il a sauvé presque tous ses Juifs.
Qui a demandé la destitution du roi Christian ?
Pourtant, il n'avait pas combattu l'envahisseur et il a livré sa flotte, mais comme il n'avait pas de maquis communistes ni d'attentats à réprimer, il n'a eu besoin ni de sections spéciales, ni de victimes expiatoires, ni de Milice...Et tout se passa bien.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes