Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Ce que savaient les Alliés - Christian Destremau
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


génocide
-

Le terme "génocide" est trop souvent appliqué à tort et à travers. Pour éviter les risques de banalisation et parfois même de manipulation, nous proposons la définition rigoureuse que donne l'historien François Bédarida au concept de génocide.

"Ce qui fait la spécificité du génocide au XXème siècle, ce sont trois caractéristiques :
- tout d'abord, un programme calculé d'extermination systématique d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux ;
- ensuite, la puissance technique d'organisation, de rationalisation et de contrôle de l'Etat bureaucratique moderne ;
- enfin, la capacité de secret et / ou de camouflage dans l'exécution […]
En vérité, le propre du génocide est de franchir un seuil dans la notion d'humanité. Car c'est la négation même de la condition humaine : la transgression radicale."

-

Une action qui se définit par une distinction précise des populations visées, par l'intention de les détruire systématiquement, par la mise en oeuvre de moyens techniques adaptés et dépendants d'une organisation sociale efficace. [Jean-Clément Martin, Violence de guerre ( Les mots de la violence), Editions Complexes, 2002, p.40]

Dans ce texte :

La citation est extraite de son contexte : je causais du 11 septembre 2001 ! de Nicolas Bernard le samedi 05 décembre 2009 à 10h54

J'ai posé un certain nombre de questions à l'anonyme, qui n'y répond pas, notamment ici, et .

Et pour cause : mais j'y reviendrai.

Il ne répond d'ailleurs à aucun de mes arguments, sauf en reproduisant les mêmes inepties déjà réfutées.

Pour revenir à sa citation dite "google.map", il l'a - et sciemment (voir plus bas) - extraite de son contexte, de manière à en déformer le sens et donc justifier son absence de réponse aux questions gênantes.

Mais pour ce faire, il convient de rappeler que l'anonyme cherche à réhabiliter le régime de Vichy en usant d'une stratégie contradictoire :

Thèse 1 : Vichy s'est efforcé de sauver les Juifs de France, et pour ce faire a livré les Juifs étrangers à la place des Juifs français, donc Vichy n'est pas coupable de complicité de génocide ;

Thèse 2 : Vichy ignorait que les Juifs seraient exterminés, donc Vichy n'est pas coupable de complicité de génocide.

Cette argumentation contradictoire (dans le premier cas, Vichy sait sauver les Juifs d'un sort funeste, dans le second cas Vichy se débarrasse de Juifs sans se douter qu'ils subiront un sort funeste) offre à l'anonyme la possibilité d'adapter sa défense à la position adoptée par ses contradicteurs.

Les différents échanges auxquels il a participé ces derniers jours sur ce forum illustrent en effet cette méthode : dès lors qu'il lui est objecté que Vichy savait à quoi s'en tenir quant à la finalité des déportations, il invoque la thèse de "Vichy bouclier des Juifs français", et dès que cette dernière affirmation vole en éclats, il revient illico presto à la première affirmation.

C'est ainsi qu'il a admis, et à plusieurs reprises, que la déportation des Juifs signifiait, pour Vichy, leur mort, avant, une fois de plus, de revenir sur ses propos.

En tout état de cause, cette rhétorique de mauvaise foi ne saurait remettre en cause le fait que les déportations ne pouvaient, à l'époque, signifier autre chose qu'un sort funeste.

A ce propos, j'avais en effet rappelé - sources à l'appui - que dès 1942, "si dans l'ensemble il était difficile de se représenter l'extermination systématique des Juifs dans sa totalité, il n'en demeure pas moins que tout un chacun avait les moyens, sans trop se donner la peine de réfléchir, d'imaginer que le destin des déportés serait affreusement tragique, et même de savoir qu'ils finiraient gazés".

Ce qui avait amené l'anonyme à répliquer : "On ne croit pas, surtout en temps de guerre, à une information aussi confidentiellement diffusée. Imaginez un instant qu'une information aussi "bizarre" que le 11/9 n'ait été diffusée que par un ou deux tracts ou un ou deux articles confidentiels. La croiriez-vous ?"

A quoi j'avais rappelé que l'information sur la mort des déportés n'avait pas été confidentiellement diffusée, et que l'existence de cette information aurait du conduire Vichy à se renseigner plus avant sur le sort des Juifs qu'il avait livrés, ce qui n'avait pas été le cas.

Quant à la question "Imaginez un instant qu'une information aussi "bizarre" que le 11/9 n'ait été diffusée que par un ou deux tracts ou un ou deux articles confidentiels. La croiriez-vous ?", je n'ai pas imaginé d'autre réponse, par l'absurde, à une question aussi absurde : "Je ferai en sorte de vérifier la chose grâce à google.map..."

Il est bien évident, à moins de ne pas savoir lire, que je faisais allusion à la remarque - particulièrement inepte - de l'anonyme sur le 11 septembre 2001, et non aux déportations de 1942.

Bref, sauf à ce qu'il soit particulièrement stupide et ne sache pas lire ni comprendre les textes (ce qui serait en soi suffisamment inquiétant quant aux thèses qu'il défend), l'anonyme me paraît avoir bel et bien manipulé une citation (l'extraire de son contexte pour en déformer le sens).

Ce qui est peu surprenant. Il l'avait déjà fait en se basant sur une phrase de Serge Klarsfeld.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.08 s  3 requêtes