Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Ce que savaient les Alliés - Christian Destremau
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


Hardy (René) - Résistance (France)
-

Ingénieur SNCF, recruté par le mouvement "Combat", chef du NAP-Fer (Noyautage des Administrations Publiques - la SNCF.


Moulin (Jean) - Résistance (France)
-

(Bézier 1899 - en déportation 1943)
Préfet à Chartres, il fut mis en disponibilité en juin 1940 par le gouvernement de Vichy.
À Marseille, il rencontra Henri Frenay et rejoignit Londres. Parachuté en zone sud en 1942, il fut chargé par le général de Gaulle de rassembler la Résistance française et constitua l'Armée secrète. Délégué général au Comité national français de Londres, il créa une administration de la Résistance et organisa les services communs à tous les mouvements et réseaux. Fondateur et premier président du Conseil national de la Résistance, qu'il réunit pour la première fois le 27 mai 1943 à Paris, il fut livré par trahison à Caluire, le 21 juin 1943. Torturé, il mourut au cours de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
[Source : Dictionnaire des personnages in La France en guerre, du Front populaire à la victoire 1943 - 1945 (Histoire de France illustrée), (s. dir. Ph. Masson), Paris : Larousse-Sélection du Reader's Digest, 1988]
Compagnon de la Libération

Dans ce texte :

Les dernières semaines de Jean Moulin à Lyon de Serge Desbois le mardi 29 septembre 2009 à 15h32

Moulin se sachant identifié depuis Pâques (il le dit à sa sœur et l'écrit à De Gaulle), ne mettait plus les pieds place Raspail.

Antoinette Sachs et Laure Moulin ont constaté quelques temps après le jour de son arrestation que sa chambre était vide sauf un paletot.

La place Raspail fut perquisitionnée dès l'après-midi du 21, ce qui fiche par terre toute la légende selon laquelle les Allemands ne l'ont identifié qu'au bout de 2 ou 3 jours, et ce qui prouve aussi que Moulin était connu, repéré et logé depuis au moins 2 mois.

Ce qui est extraordinaire dans cette histoire de Jean Moulin, les grands témoins ( ceux pour qui l’aventure s’est terminée par la déportation ) et les autres n’ont jamais raconté la même version des faits.

Pour nous le "débriefing" de De Graaff à Londres a une certaine valeur.

C’est pourquoi, Cordier n‘a pas pu l’apercevoir le 14 juin 1943, 2 boulevard Raspail à Lyon.

Je me trouvais, il y a quelques jours à Lyon et je me suis mêlé à un groupe où une historienne expliquait une des nombreuses planques de Jean Moulin ( place des Capucins ). Elle a terminé son exposé par « vous savez que l’on est en train de réviser la notion de « Hardy coupable »….

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes