Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

L'Afrique du Nord dans la guerre : 1939-1945 - Christine Levisse-Touzé
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Anvil
-

"Anvil" (enclume): nom de code donné initialement à l'opération de débarquement en Provence.
Voir "Dragoon" , nom de code définitif


Dragoon - Divers
-

Nom de code du débarquement en Provence (15 août 1944).
D'abord nommé "Anvil" ("enclume"), il fut rebaptisé "Dragoon" ("tyranniser, contraindre") par Churchill qui se plaignait d'avoir été martyrisé pour donner son feu vert.
[Source : L'Histoire n° 287, mai 2004, p. 63]


AFN - Afrique Française du Nord
-

Territoire de l'Empire français.


DIA - Division d'infanterie algérienne - France

DIC - Division d'infanterie coloniale - France 1940

DIM - Division d'infanterie motorisée - France 1940

DIM - Division d'Infanterie Marocaine - France

Dans ce texte :

Les Africains, des chiffres, (avec sources !) de Leon le dimanche 05 février 2006 à 13h13


Sur les 260 000 hommes que comptait la 1ère armée française dont les unités débarquèrent en Provence en août 1944, plus de la moitié étaient des indigènes originaires des colonies, musulmans d’Afrique du nord et d’Afrique noire. Une armée de bronzés et de noirs encadrés par des pieds-noirs, qui fut engagée dans les combats les plus meurtriers et qui libéra une bonne partie Est de la France. Des fantassins constamment sollicités et surexploités de l’aveu même de leur chef, le général de Lattre de Tassigny. Il s’en s’inquiétait auprès du commissaire à la guerre Diethelm : mes hommes ont l’impression naissante qu’ils sont abusivement exploités par la métropole, sentiment terriblement dangereux ...

Constat confirmé par les rapports du 2ème bureau qui notaient en décembre 1944 l’extrême lassitude des cadres et de la troupe, et qui précisaient que depuis le 15 août 1944, les pertes de la 1ère armée française s’élevaient à 30% pour les goums marocains, 50% pour la 2ème D.I.M. (Division d’infanterie marocaine) et la 9ème D.I.C. (Division d’infanterie coloniale) et 109,3% pour la 3ème D.I.A. (Division d’infanterie algérienne).

source:


et aussi:

L'ARMEE FRANCAISE A LA VEILLE DU DEBARQUEMENT EN PROVENCE

A la veille de l'opération Anvil-Dragoon, l'armée de Terre française comprend plus de 550 000 hommes, dont 176 500 Français d’AFN et 233 000 Maghrébins, parmi lesquels 85 000 Marocains (36,5 % des forces mobilisées en AFN), 123 000 Algériens et 25 000 Tunisiens. Le reste des effectifs étant constitué de Français de métropole et des quatre coins du monde, ainsi que d'hommes originaires de tout l’Empire colonial français. Cette armée « B » (future 1ère armée française) est sous les ordres du général de Lattre de Tassigny, héros de la « Grande guerre » et brillant officier.

source:

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes