Le silence des armes sur le forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Le silence des armes

Bernard Clavel

(1954) Guérit-on jamais de la guerre ? De quel combat meurtrier l'homme peut-il être fier ? Engagé pour cinq ans, Jacques Fortier a cru un temps à la noblesse des armes. Blessé, moralement détruit par les atrocités vécues en Algérie, il revient dans son village du Jura pour quelques jours de convalescence.
Repartir dans les Aurès, c'est accepter la haine et le sang, admettre l'absurde. C'est renier l'enseignement d'un père incompris, refuser les leçons de sa terre natale. Jeter son uniforme, c'est dire non à l'horreur, choisir la vie, mais aussi devenir traître et déserteur aux yeux de la société. Assassin ou proscrit, Jacques doit choisir. " Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des insoumis. " Cette phrase résume le drame du Silence des armes, l'une des œuvres majeures de Bernard Clavel.


Mon avis:
Bien que un peu génée dans la lecture par les descriptions lyriques des levers et couchers de soleils sur la campagne jurassienne... je reste terriblement frappée, émue, troublée par le cheminement intérieur de l'âme de Jacques Fortier, un cheminement magistralement brossé par Clavel. Des retours sur l'enfance du héros et la personnalité de ses parents, des instants criants de vérité sur l'état d'abandon de leurs vigne de Vin Jaune, de leur jardin envahi par les ronces, de leur maison de famille, sur la poussière qui s'est infiltrée et déposée partout.
Et pourtant tout est là...

Quelques recoupements -troublants aussi- avec "Le soleil des morts", lorsque Jacques retrouve dans une malle le "cafard de Medenine" de son oncle, insigne déjà évoqué dans cet autre ouvrage.
Beau et (forcément) triste.

Frédérique

 

Editeur : Pocket n°11753
Date edition : 2004 en pocket
ISBN ou ref : 2266127020
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1945 à 1970
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Leon le vendredi 28 juillet 2006 à 11h13

Dernière contribution le dimanche 30 juillet 2006 à 11h15

lue 2475 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Le silence des armes et y contribuer
 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes