Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Les avertissements qui venaient de Berlin / Jean Vanwelkenhuyzen

En réponse à
-1La longue nuit du 9 au 10 mai 1940 de Francis Deleu

Effectivement...... de Prosper Vandenbroucke le samedi 17 janvier 2004 à 21h20

......l'Attaché militaire néerlandais Sas, a connu le colonel Oster à l'Ecole de Guerre de Berlin quelques années auparavant. Les deux hommes appartiennent à la même promotion et leur amitié ne s'est jamais démentie depuis.
Dès le début de la guerre, l'attaché néerlandais a été ainsi avisé des décisions les plus confidentielles. A la fin de la campagne de Pologne, au mois de septembre 1939, Oster lui a fait part de la volonté du Führer d'attaquer les Franco-Britanniques.A partir du 9 octobre, il lui a revélé la teneur de la directive n°6 sur « la conduite de la guerre », qui prévoyait l'invasion des Pays-Bas, de la Belgique et du Luxembourg
Lors de chaque alerte des unités de la Wehrmacht, Sas a averti ses supérieurs à La Haye. Depuis le 12 novembre 1939, date de la première offensive prévue, le major a dû transmettre une vingtaine de messages alarmants. Chaque fois le mauvais temps a provoqué l'annulation des ordres d'attaque.
L'avant dernier avis de Sas date du mercredi 8 mai.
Le 9 mai Oster s'est fait persuasif. Toutes les unités de la Wehrmacht étaient placées en état d'alerte. Hitler avait jusqu'à 21heures 30 pour décommander l'opération.
Or l'heure fatidique vient de passer sans contrordre...
Oster est tellemnt persuadé de l'imminence du drame qu'il a sollicité dans la soirée une dernière entrevue de son compagnon d'école.
Une fois avisé des faits le major Sas averti son homologue belge, le colonel Goethals.
Tout deux s'empressent dès lors d'avertir leur gouvernement respectif.
On connaît malheureusement la suite.
Il est à noter que le colonel Oster, compromis dans le complot du 20 juillet 1944 contre Hitler, sera condamné à mort et exécuté à l'automne suivant.
Cordialement
Prosper
( Source: '' Les Panzers passent la Meuse '' de P. Berben et B.Iselin )

*** / ***

lue 853 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Les dernières paroles du colonel Oster. de Francis Deleu 17 janv. 2004 22h00

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les avertissements qui venaient de Berlin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes