Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histomag 39-45 / Forum LE MONDE EN GUERRE

En réponse à -2
-1Merci................ de Prosper Vandenbroucke

La Question Royale en question(s) de Francis Deleu le lundi 17 août 2015 à 12h33

Bonjour,

Le dimanche 7 décembre 1941, Paul Struye écrivait :
Etrange Saint-Nicolas pour les Belges, hier.
A midi, on a appris que le Roi s'était remarié depuis le 11 septembre avec Mlle Mary Lilian Baels, fille de l'ancien ministre... et gouverneur révoqué de la Flandre Occidentale. (...)
La première impression est désastreuse. Beaucoup de femmes et jeunes filles, notamment du peuple, ont pleuré. Partout on parle de "déchéance" - on regrette que le Roi "ait pensé à lui avant de penser au pays" - on déplore que "prisonnier de guerre, il n'ait pas songé aux autres prisonniers qui ne peuvent pas revoir leur femme ou se marier". L'"élue" est très discutée. Femme splendide, dit-on, mais d'un sex-appeal débordant et d'un "genre" audacieux. La famille, le père surtout, jouissent de peu de sympathie. (...)
On a commencé à se livrer à des plaisanteries grivoises. Triste symptôme: le Roi qu'on vénérait est devenu un homme dont on rit. Le pays n'a décidément pas de chance. Certains vont jusqu'à parler d'abdication inévitable
. [*]
Comme Prosper le suggère implicitement dans son article, p.119, le remariage de Léopold III suscitera une énorme réprobation au sein de la population belge. Avant même son avènement, Léopold était aux yeux des Belges le Prince charmant qui avait épousé celle qui deviendra la Reine Astrid. Plus tard, la mort tragique de la souveraine avait éveillé une profonde sympathie pour le jeune veuf inconsolable qu'on avait vu, blessé, suivre à pied le cortège funèbre dans les rues de Bruxelles. Il s'y mêlait de la pitié pour son malheur, du respect pour la dignité avec laquelle il le supportait et pour la tendresse paternelle qu'on le voyait prodiguer à ses trois enfants orphelins. Et voilà que ce veuf inconsolable s'était remarié à la sauvette même pas avec une jeune fille de la noblesse mais avec une "aventurière". Rumeurs et ragots furent largement propagés et prirent de l'ampleur en 1950 lorsqu'on tenta de résoudre la Question Royale par le référendum "Pour ou contre le retour du Roi". Par exemple, des affiches électorales montraient les portraits juxtaposés des deux épouses du Roi; sous le premier on pouvait lire: "La Reine Astrid et sa légende", et sous l'autre; "Lilian Baels, princesse d'opérette, Reine des Belges ? Ca jamais ! Votez non".

Par ailleurs, toujours comme l'indique Prosper, les circonstances de la célébration du mariage troublèrent profondément les esprits. C'est une autre question que nous évoquerons dans une prochaine contribution.

Bien cordialement,
Francis.

[*] Paul Struye, Journal de guerre - 1940-1945, éditions Racine, 2004, p.254.

*** / ***

lue 863 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histomag 39-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes