Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histomag 39-45 / Forum LE MONDE EN GUERRE

En réponse à -4 -3 -2
-1La comtesse et la marquise : une guerre d'Amazones (3) de Francis Deleu

La comtesse dénuée de charme ? de Francis Deleu le samedi 05 janvier 2013 à 21h42

Bonsoir,

Décidément, tous les acteurs des journées cruciales de mai / juin 1940, estimaient que la comtesse Hélène de Portes, compagne de Paul Reynaud, se mêlait un peu trop des débats sur l'avenir de la France.

Edward Spears, Témoignage sur une catastrophe, en dresse un portrait détaillé qui ne manque pas de piquant :
***** (...) elle [Mme de Portes] paraissait à un observateur masculin ordinaire comme absolument dénuée de charmes et même de ce « chic » qu’ont généralement les Parisiennes toujours très « soignées ». Pourtant, elle s’habillait en suivant aveuglément la mode, portant toujours la robe dernier cri, qu’elle lui aille ou pas, à condition qu’elle soit étroite et montre ses formes. Elle avait des jambes et des chevilles ravissantes, mais le teint était jaune.
De taille moyenne, ses cheveux noirs, frisés, coiffés court et en hauteur, n’avaient jamais l’air propres. Elle affectionnait le genre de chapeau que les hommes trouvent le plus ridicule : une espèce de soucoupe collée sur le derrière de la tête [*]. Sa bouche était très grande et la voix qui en sortait n’était pas harmonieuse. Son intelligence très vive et une culture assez rare chez les femmes de son milieu auraient dû lui donner de l’assurance et l’ « air du monde ». Au lieu de cela, elle paraissait toujours énervée et peu à son aise. Son désir évident d’être remarquée venait sans doute d’un manque de confiance en soi mais elle déplaisait souvent parce qu’il était trop évident que les attentions dont elle accablait ne venait pas d’un sentiment de sympathie mais d’un désir instinctif et visible de critique. « Elle cherchait le défaut » et, à son évidente satisfaction, le trouvait généralement. C’était, comme disent les Français, « une excitée ». Certains lui trouvaient du « sex appeal ». *****
Bien cordialement,
Francis.

[*] La photo ci-dessous est celle de la marquise de Crussol, compagne de Daladier et rivale de la comtesse de Portes. Comme la comtesse, la marquise est coiffée du même chapeau, cette espèce de soucoupe collée sur le derrière de la tête. Par contre, elle est ne manque pas de charmes.

*** / ***

lue 6094 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Où il est question de madame de Portes. de Serge Desbois 06 janv. 2013 08h38
2 La comtesse vue par une Américaine, commentatrice radiophonique en France de Francis Deleu 06 janv. 2013 18h04
3 maîtresse ? de françois delpla 06 janv. 2013 19h16
4 Compagne, maîtresse, bonne du curé.... de Francis Deleu 06 janv. 2013 22h06
5*** contribution effacée
6 Canon de Jacques Ghémard 07 janv. 2013 09h43
7 elle est bien bonne ! de françois delpla 07 janv. 2013 09h56
7 Canon et canon de Francis Deleu 07 janv. 2013 11h14
8 Elle fut canon ? de JARDIN DAVID 07 janv. 2013 22h47
9 eh bien là-dessus je lui fais confiance ! de françois delpla 08 janv. 2013 05h51
4 Hola , François ! de Léon BEL 06 janv. 2013 22h10
2 Hola , François ! [Déplacée] de Jacques Ghémard 06 janv. 2013 22h10

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histomag 39-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes