La Phalange africaine à l'honneur - Villa Jasmin - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Villa Jasmin / Serge Moati

En réponse à
-1La Phalange Africaine de Jacques Ghémard

La Phalange africaine à l'honneur de Francis Deleu le vendredi 02 novembre 2012 à 12h29

Bonjour,

La Phalange africaine s'était distinguée en Tunisie aux côtés des Allemands pour repousser « l'envahisseur » allié dont la France combattante.
De retour en France, les rescapés de cette glorieuse épopée seront reçus comme des héros. La presse dithyrambique relate les cérémonies. Ainsi le journal La Croix en première page de l'édition du mercredi 2 juin 1943 :
ndlr : la reproduction de l'extrait posant problème, l'article in extenso :
***** Vichy. - Les combattants français de Tunisie ont été lundi à l'honneur, au cours de deux belles cérémonie d'une noble mais simple grandeur, qui se sont déroulées à Vichy, en présence des plus hautes autorités et d'une foule considérable et émue.
Ce fut tout d'abord aux glorieux morts qu'un hommage fut rendu par le dépôt symbolique de couronnes au pied du monument commémoratif qui se dresse place des Nations. Là, dans le recueillement muet de la minute de silence, les délégations de la mission française de Tunisie, de la Légion des volontaires, de la Légion des anciens combattants, de la Milice, des Chantiers de la jeunesse ont affirmé leur foi et leur reconnaissance envers ceux qui sont tombés sur les champs de bataille de l'Afrique du Nord pour l'honneur du drapeau et à la fidélité à leurs engagements.
Les combattants de Tunisie qui se sont particulièrement distingués au cours des durs combats de la campagne récente ont été ensuite récompensés au cours de la remise solennelle, par le général Bridoux, des décorations qui leur avaient été attribuées. Le président Laval avait tenu à assister à cette manifestation pour bien marquer la gratitude du gouvernement à l'égard de ces héros, gardiens de la foi jurée.
Outre de brillantes citations individuelles qui accompagnaient l'attribution l'attribution des croix d'officier et de chevalier de la Légion d'honneur, ainsi que des croix de guerre légionnaires, des citations à l'ordre de la nation, dont lecture a été publiquement donnée, au cours de la cérémonie, auront fait connaître au pays le rôle non moins important rempli, dans des conditions dangereuses par des organisations qui ont eu à cœur d'accompagner exactement la mission qui leur était confiée, quels que fussent les périls courus, tels le S.O.L. (groupement de Tunisie), la Légion française des combattants et les Chantiers de la jeunesse en Tunisie
A ces témoignages de reconnaissance de la nation à l'égard de tous ceux, morts ou vivants, qui se sont sacrifiés pour la sauvegarde de l'honneur français au cours des opérations de guerre, viendront sans aucun doute s'en ajouter prochainement d'autres destinés à récompenser comme ils le méritent des Français qui, sous d'autres formes, se sont distingués eux aussi en Tunisie durent les événements dramatiques des derniers mois.
Le gouvernement se dispose, en effet, à accorder des distinctions appropriées à ces bons serviteurs du pays, et, en particulier, aux fonctionnaires civils qui ont rempli des missions délicates et souvent dangereuses ou qui, avec autant de conscience que de fermeté, ont accompli leur devoir de façon éclatante, bien que parfois obscurément, et ont ainsi travaillé à maintenir le non renom de la France dans le monde.

AU MONUMENT AUX MORTS
Dès 10 h.30, des sonneries de clairon et battements de tambours font accourir la foule aux abord de la place des Nations où se dresse le monument aux morts de Vichy.
C'est le défilé de toutes les délégations allant participer aux deux cérémonies qui commence.
A 11 heures, descend d'automobile M. de Brinon ambassadeur de France, secrétaire d'État auprès du gouvernement. Il est accueilli par MM. Joseph Darnand, secrétaire général de la Milice française; Maret, secrétaire général de la L.V.F. pour la zone sud, et le colonel Puaux, délégué militaire auprès de la L.V.F. M. de Brinon passe en revue, d'abord les officiers revenant de Tunisie, que le général Bridoux, secrétaire d'État à la Défense, doit décorer, puis les diverses délégations. Après la sonnerie « Aux morts » et une minute de silence la foule se disperse.
LA REMISE DES DÉCORATIONS
Elle reviendra plus nombreuse vers midi pour assister à la seconde cérémonie au cours de laquelle des croix de la Légion d'honneur et des croix de guerre légionnaires seront décernées à des officiers de la mission française en Tunisie et à des commissaires des Chantiers de la jeunesse en Tunisie.
Le drapeau de 4e régiment de la garde, entouré de son escorte d'honneur, se tient devant le monument aux morts. Quelques mètres en avant de l'étendard, ont pris place, sur un rang, les récipiendaires : les capitaines de frégate Boyerresses et Yvan du Jonchay; les capitaines Dupuy, Schisler, Euzières, Demessine; le lieutenant Charbonneau; le commissaire des Chantiers Bounaix.
MM. Krug von Nidda, et Cristoforo Fracassi, chefs des délégations à Vichy des ambassades d'Allemagne et d'Italie à Paris; le général von Neubronn, représentant le commandant en chef allemand de l'Ouest; le colonel Mella, représentant le commandement en chef de l'armée italienne en France, et de nombreux officiers allemands et italiens sont également présents.
La fanfare du 1er régiment de la garde se fait entendre, puis le général Bridoux s'avance vers le drapeau devant lequel il s'incline, et passe en revue deux escadrons de la Garde.
Tandis que la sonnerie « Aux champs » se fait entendre, le président Laval, chef du gouvernement, descend de voiture, accompagné de M. de Brinon, ambassadeur, secrétaire.
Il écoute, tête nue La Marseillaise jouée par la musique des Chantiers, puis va serrer la main des ministres allemands et italiens, ainsi que des personnalités qui les accompagnent. Les officiers qui vont être décorés ont mis sabre au clair.
Avec le cérémonial d'usage, le général Bridoux épingle ensuite sur la poitrine de plusieurs officiers des croix de la Légion d'honneur, et le colonel Puaud des croix de guerre légionnaires. Un jeune enseigne de vaisseau lit alors les citations à l'ordre de la nation, de la Légion française des combattants, des Chantiers de la jeunesse et des S.O.L. (groupements de Tunisie).
Le président Laval, se détachant alors du groupe qui l'entoure, tient à féliciter personnellement les nouveaux décorés. Le chef du gouvernement remercie le général Bridoux et les officiers généraux français avant de regagner l'hôtel du Parc. *****
Hé ben ! J'en ai la larme à l'œil. Malgré quelques redites c'est comme si nous y étions. Un seul regret : Pétain n'y était pas ! Normal, direz-vous ! La première cérémonie se déroule à l'heure de l'apéro et la seconde à l'heure de la sieste digestive du maréchal.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 6822 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Boyer-Resses ? de Jacques Ghémard 02 nove. 2012 12h57
2 Raymond Henri Joachim Léonce BOYER-RESSÈS de Jacques Ghémard 02 nove. 2012 13h29
3 L'autre Boyer-Resses de Jacques Ghémard 02 nove. 2012 13h42
3 Boyer-Ressès de Alix Arnaud 16 mars 2013 18h05
4 Merci de Camerone 06 août 2014 11h58
2 Dans un autre journal de Francis Deleu 02 nove. 2012 17h24
3 Leurs fonctions sont précisées de Jacques Ghémard 02 nove. 2012 19h41
4 Le même Schlisler prisonnier en Russie ? de Jacques Ghémard 02 nove. 2012 19h54
5 For Europe de R . Forbes de Léon BEL 03 nove. 2012 12h59
6 Ho j'ai aussi trouvé une photo de Jacques Ghémard 03 nove. 2012 15h13
7 Une autre photo de Francis Deleu 05 nove. 2012 08h51
8 Ha oui, je vois le genre ... de Jacques Ghémard 05 nove. 2012 11h44
6 Il y a mieux ! de Daniel Laurent 04 nove. 2012 06h07
4 Cohabitation : Croix de fer et Légion d'honneur de Francis Deleu 05 nove. 2012 20h54
5 double jeu de Léon BEL 06 nove. 2012 00h11


 

Participer à l'ensemble du débat sur Villa Jasmin



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes