Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -23 -22 -21 -20 -19 -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1les grands maîtres du clivage de charles huntziger

Ménager le sang français de Jacques Ghémard le dimanche 26 août 2012 à 15h52

Ha mais alors si pour ménager le sang français il faut tout accepter, reprochons à Vercingétorix d'avoir résisté à Cesar.

Et pourquoi Pétain a-t-il participé à 14-18 ? Il aurait du parcourir les chemins du monde et criant "Peace and love" !

"De Gaulle non plus n'a pas eu le souci de ménager le sang français. Il a envoyé ses fans contre les Français de Dakar et du Levant, sans autre résultat que de livrer le Levant aux Englitches."

A Dakar il n'y a eu aucun combats de Français contre des Français. d'Argenlieu parlementaire s'est fait mitrailler. Les aviateurs qui se sont posé se sont fait arrêtés. Un bateau s'approchant de la plage de Rufisque s'est fait tirer dessus au canon provoquant les premiers morts français libres.

Et au Levant, les parlementaires français libres se sont fait canardés aussi. Et le résultat des combats qui ont suivi fut que la Syrie n'a pas pu servir à l'Allemagne pour prendre Suez à revers. Or au début de 1941 les bases aériennes de Syrie étaient à leur disposition et les accords étaient signés pour que les bases navales le soient aussi.

"PROTOCOLE SIGNE A PARIS
Les 27 et 28 mai 1941

Dans le cadre des négociations politiques actuellement en cours entre les gouvernement français et allemand, des négociations d'ordre militaire ont eu lieu, du 20 au 26 mai 1941, à l'ambassade d'Allemagne à Paris, entre les Hauts Commandements allemand et français et ont abouti aux accords ci-après :

I. - SYRIE - IRAK

1. - Le gouvernement français s'engage à donner satisfaction aux désirs suivants du Haut Commandement allemand :

a) Accords de principe sur la cession à l'Irak, contre paiement, du matériel de guerre stocké en Syrie, jusqu'à concurrence des trois quarts de l'ensemble du matériel, ainsi qu'il a été fixé antérieurement. Exception faite en vertu d'accords particuliers, pour les armes nécessaires à la défense immédiate de la Syrie ;

b) Pendant là durée de l'état de choses actuel en Irak, escale et ravitaillement dans la mesure du possible, des avions allemands et italiens avec octroi à l'Armée de l'air allemande d'un point d'appui dans le nord de la Syrie (Alep);

c) Utilisation de ports, routes et voies ferrées syriens, pour livraison à destination de l'Irak;

d) Sur instructions précises à donner par le Haut Commissaire français, instruction donnée en Syrie, à des soldats irakiens en ce qui concerne le maniement des armes françaises cédées;

e) Transmission au Haut Commandement allemand (à charge de réciprocité) de tous renseignements recueillis par le commandement français sur les forces et sur les mesures de guerre anglaise dans le Proche-Orient;

Le gouvernement français déclare, en outre. que le Haut Commissaire français accordera des prestations nouvelles selon la situation et dans la mesure du possible sur demande des services allemands locaux ; il affirme, par ailleurs, que, en vue de maintenir en Syrie et au Liban la Souveraineté française il est décidé à défendre ces territoires contre toute attaque, avec tous les moyens dont il dispose.

2. - Eu égard à la situation dans le Proche-Orient, le Haut Commandement allemand est d'accord pour que les mesures immédiates suivantes soient prises, en dehors des clauses de la Convention d'armistice.

a) Déstockage d'un quart de l'ensemble du matériel de guerre stocké en Syrie ainsi que des quantités supplémentaires qui seront concédées au Commandement français en vertu de tractations particulières ;

b) Transfert en Syrie d'un groupe de 3 batteries lourdes de D.C.A. avec 5 dotations normales en munition et 150 hommes par prélèvement sur les unités autorisées dans la Métropole. Remplacement de ces pièces par prélèvement. sur les matériels stockés dans la Métropole;

c) Transfert en Syrie d"un groupe motorisé de 36 pièces de canons de 25 contre avions, avec 5 dotations normales en munition et 150 hommes, par prélèvement sur les unités autorisées dans la Métropole. Remplacement de ces canons par prélèvement sur les matériels stockés dans la Métropole;

d) Transfert en Syrie de 24 pièces de 25 antichars et de 7.200 coups par prélèvement sur les matériels stockés dans la Métropole;

e) Transfert en Syrie de 24 pièces de 75 par prélèvement sur les matériels stockés dans la Métropole. Ces pièces seront à l'arrivée restockées en Syrie, sous contrôle italien; leur déstockage ultérieur, en vue de leur emploi, reste subordonné aux nécessités de la situation;

f) Transfert de 80 T. de matériel (pièces de rechange pour avions);

g) Transfert de la Métropole en Syrie de 150 spécialistes pour le renforcement du personnel de 3 batteries fixes de 75 D.C.A. qui y sont installées.

Note pour les paragraphes b) à g) : Dans le cas exceptionnel où ces transports (ainsi que les transports allemands de ravitaillement à destination de la Syrie) seraient effectués, par mer, leur sécurité dans les zones dangereuses sera à la charge:
- De l'Allemagne jusqu'à CASTELLORIZZO;
- De la France entre CASTELLORIZZO et la Syrie.
Dans le cas du transport par voie de terre, celui-ci sera réglé par les soins de l' Allemagne à travers tes territoires qui lui sont soumis;

h) Transfert d'Afrique du Nord en Syrie d'un groupe renforcé de chasse avec quelques avions de transport, avec escale à BRINDISI, ATHÈNES ou LARISSA et RHODES;

i) Renforcement de la défense aérienne de la Syrie par des mitrailleuses à prélever. sur le matériel déstocké, conformément au paragraphe a) ci-dessus;

En principe, le Haut Commandement allemand est, en outre, prêt à compléter, dans la mesure du possible, les stocks de carburants et de lubrifiants existant en Syrie, et, en cas de transport par mer à assurer en Grèce le ravitaillement en carburant des transports français, et, là où c'est nécessaire, celui des escorteurs. A cette fin, dans la mesure du possible, du tonnage français de pétroliers pourra être affrété par l'Allemagne.
"


Et vous osez prétendre que la conquête de la Syrie par les Britanniques et les Français libres fut inutile ??? Vous auriez préféré un Levant nazi ?

*** / ***

lue 1398 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Mais voyons , Jacques ....... de Léon BEL 26 août 2012 20h33

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes