Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

La Bataille de l'Atlantique (suite) / Léonce Peillard

En réponse à -4 -3 -2
-1Enigma, Huff-Duff et ASV MkIII de Emmanuel de Chambost

Mai 1943, le tournant de la bataille de l'Atlantique de Francis Deleu le dimanche 13 mai 2012 à 11h23

Bonjour,
Je suis complètement débutant dans la Bataille de l'Atlantique. Un certain nombre de technologies ont fini par donner l'avantage aux Alliés, et je cite en vrac le Huff-Duff, le radar centimétrique et Enigma. Je me demande s'il n'y a pas une tendance récente à surestimer cette dernière au profit des autres, et on voit naturellement les historiens du radar privilégier le rôle du radar, ceux d'Enigma privilégier Enigma etc... Dans quel ouvrage peut-on trouver une discussion de ces différentes technologies ? L'opinion d'experts en la matière m'intéresserait évidemment. (Emmanuel)
A défaut d'être expert et plutôt complètement nul, faisons appel à l'amiral Dönitz.

Dans son livre, Dix ans et vingt jours, je n'ai pas trouvé d'allusions précises à la machine à décrypter « Enigma » mais bien au radar centimétrique.
En mai 1943, Dönitz constate que le ratio entre les bâtiments alliés et les sous-marins coulés penchent de plus en plus au désavantage de la Kriegsmarine. Il s'en explique :
*** Comme nous le savons aujourd'hui, les escorteurs étaient alors munis de nouveau radar, fonctionnant sur l'onde de 10 cm, que nos récepteurs ne permettaient pas de déceler. Nos bâtiments étaient donc constamment surpris; tant qu'ils ne possédaient pas un récepteur enregistrant les émissions sur la nouvelle longueur d'onde, il n'était plus possible d'attaquer les convois par mauvaise visibilité. ***
Et Dönitz d'en tirer les conclusions :
*** Il [l'ennemi (les Alliés)] est donc capable de faire perdre au sous-marin sa qualité la plus essentielle : l'insaisissabilité. ***
Dönitz donne un exemple :
*** Du 9 au 13 mai [1943], nous fîmes la même expérience avec les convois HX-237 et SC-129. Dans le cas de ce dernier, par exemple, alors que les conditions de vue étaient excellentes onze des sous-marins tenant le contact, furent repérés et refoulés, de jour, par les escorteurs, notai-je dans mon journal. Le pourcentage est exceptionnellement élevé. Cela montre que l'adversaire a dû déceler, avec une étonnante sûreté, tous les bâtiments se trouvant au voisinage. Le fait ne s'étant jamais encore produit à ce degré, il n'est pas exclu que les Anglais opérèrent avec un appareil de détection d'un genre nouveau, fonctionnant particulièrement bien.... ***
Quelques paragraphes plus loin :
**** J'en tirai les conséquences en faisant évacuer l'Atlantique Nord. Le 24 mai, j'ordonnai aux sous-marins de gagner la régions au sud-ouest des Açores, en prenant toutes les précautions nécessaires.
Nous avions le dessous dans la bataille de l'Atlantique
.
***
Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 596 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Le doute demeure ... de Emmanuel de Chambost 14 mai 2012 00h55

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Bataille de l'Atlantique (suite)

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes