Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Chasseurs d'espions et Autopsie d'une machination / Commandant Ladoux et Léon Schirmann

En réponse à
-1Mata Hari. Pour ou contre sa culpabilité. de Serge Desbois

Les « Secrets de l’Histoire » diffusés le 24/2/2008 : Mata Hari de Serge Desbois le jeudi 10 novembre 2011 à 17h51

Cette émission sur la « 2 » conduite par Stéphane Bern se proposait de faire le point sur Mata Hari.

Nous sommes étonnés de voir participer ici au moins 6 ou 7 historiens et historiennes plus ou moins connus du grand public, connaissant, semble-t-il, le dossier de Mata Hari, comme si tous avaient consulté en détail le carton renfermant toutes les pièces de l’accusation conservées au Service Historique de l’Armée à Vincennes.

L’un des historiens qui semble avoir examiné le dossier de façon plus fouillée, nous dit à peu près ceci : « Il n’y a qu’un cas, reconnu par les Services allemands et français, c’est celui du Belge Maes, agent au service des Allemands mais en réalité espion au service des Français, il a été dénoncé par Mata Hari » Autrement-dit cet homme a donc été supprimé par les Allemands.

Pour cette dénonciation, cette « espionne d’occasion », aurait du être éliminée comme l’ont été beaucoup de traîtres, 25 ans après pendant la Résistance. On dirait que ce long délai depuis la grande guerre atténue toutes les fautes.

Autre remarque : un « très » jeune historien, a dit a peu près ceci : « Lorsque l’on a perquisitionné chez Mata Hari, les enquêteurs ont crû trouver dans la pièce ou dans son sac à main de l’encre sympathique. Or c’était peut être des moyens anticonceptionnels, crème spermicide, stérilet etc. »

Très drôle. Le stérilet a été inventé vers 1928, 11 ans après la mort de Mata Hari mais Il n’était pas utilisable. Et ce fut en 1962 qu’il fut prescrit car il était fait d’un matériel neutre, le plastique. Quant au produit spermicide efficace, il n’était pas inventé du temps de Mata Hari.

Stéphane Bern interrogeant les historiens, posa la bonne question : « Qu’a-t-on à reprocher à Mata Hari ? » « Rien » répondent-ils tous en cœur sauf le descendant du Capitane Bouchardon, magistrat-instructeur, « qui a dit de Mata Hari qu’elle est légalement coupable mais légitimement innocente »

Son inconscience, sa désinvolture et la trahison de se vendre aux Allemands puis aux Français, méritaient, dans l’ambiance de 14/18, la peine de mort même si les renseignements donnés aux Allemands étaient peu importants. Ainsi jugeait-on il y a 100 ans. Maintenant c’est tout autre chose.

Il faudrait approfondir cette histoire de Belge agent double car sa dénonciation aux Allemands par Mata Hari ne peut être pardonnée

*** / ***

lue 1006 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Chasseurs d'espions et Autopsie d'une machination

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes