Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Jean Jardin 1904-1976 Une éminence grise / Pierre Assouline

En réponse à -3 -2
-1Jardin dans l'historiographie de Francis Deleu

Un portrait coloré de Francis Deleu le jeudi 24 février 2011 à 15h33

Bonjour,

Fred Kupferman dans la remarquable biographie de Laval, brosse un portrait coloré de Jean Jardin :
On reprochait à Laval de s'entourer de ses dévoués, tout juste bons à administrer Aubervilliers. Il se fait chasseur de têtes, cherchant dans tous les milieux des gens efficaces. Il a chassé Bouthillier, mais lui emprunte Jean Jardin, dont on lui vante la mémoire, la souplesse, et la très utile multiplicité de ses relations. "Huissier en chef ou vice-ministre, selon les exigences de l'heure" comme le dit son biographe Pierre Assouline, Jean Jardin conseille, coordonne, supervise, avec la suprême habilité de ne jamais jouer à l'éminence grise. Grâce à ce directeur de Cabinet qui sait tout faire, Laval dispose d'un agent de liaison avec l'étage Pétain, d'un tampon qui adoucit les relations avec le secrétaire général du gouvernement, le très administratif Guérard, d'un hôte enfin, organisateur de réceptions politiques et mondaines à Charmeil [1], qui lui permet de dîner en famille à Châteldon [2].
Toujours selon Kupferman, ce serait Jean Jardin qui recommanda l'avocat Jacques Baraduc pour assurer la défense de Laval lors de son procès.

Bien cordialement,
Francis.

[1] Charmeil : petite localité à quelques kilomètres au nord de Vichy où Jean Jardin possédait un manoir. Le village s'enorgueillissait de la présence d'un Jardin du Maréchal - quelques photos ici : Les jardins du Maréchal - et de la présence régulière de Pétain qui aimait s'y reposer.

[2] Châteldon : lieu de résidence habituel de Laval et de sa famille.

Les deux localités situées non loin de Vichy (voir carte) offraient un cadre agréable et discret pour recevoir les hôtes de marque.

*** / ***

lue 1050 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Un homme de l'ombre au service de la France de Francis Deleu 25 févr. 2011 21h21
2 Un site à décharge publique de françois delpla 26 févr. 2011 06h08

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Jean Jardin 1904-1976 Une éminence grise

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes