Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Présumé Jean Moulin / Jacques Baynac

En réponse à -2
-1Infiltration de la Résistance Lyonnaise de Serge Desbois

Organisation de la 6ème Section du S.D. de Lyon de Serge Desbois le vendredi 27 août 2010 à 16h39

Selon les dépositions devant la justice de Floreck et de Francis André (Gueule tordue) en 1947, le service de sécurité (S.D.) de la région Lyonnaise était divisé en 6 bureaux sous l’autorité du Dr Kalb.

5 bureaux dans les locaux de l’École de S.M. de Lyon et le 6ème Boulevard des Belges sous les ordres de Möritz.

Le bureau de Möritz dispose de 4 Unterführers (sous-officiers) et d'une dactylo.
Initialement, les dénonciateurs venant se présenter au S.D. sont dirigés vers la section intéressée.

Par la suite, après la publication d'avis dans la presse promettant de fortes primes aux dénonciateurs d'attentats et d'actes de sabotage, les délateurs sont si nombreux que les sections ne peuvent les recevoir tous.

C'est alors qu’est créé un Bureau de Renseignements chargé de recevoir ces dénonciateurs. Le chef de ce Bureau est un français : Jacquin, qui se fait appeler Milneuf. Il dispose d'agents permanents comprenant quelques allemands, trois italiens, quelques individus de nationalité mal déterminée et des agents français dont un certain nombre(Floreck dit: «une grande partie») vient des organisations de Résistance.

La section la plus importante est commandée par Francis André. Beaucoup de plaintes sont reçues concernant la conduite de ces agents (vols, pillages, assassinats).
Ils sont particulièrement acharnés contre les juifs.

De nombreux changements interviennent dans ce groupe à la suite des pertes que lui infligent les Résistants.

Un autre groupe d'agents permanents, 80 environ, est dispersé dans la population pour recueillir des renseignements. Ils sont inconnus des autres agents et communiquent leurs informations sous un pseudonyme.

Enfin des agents occasionnels apportent aux services des renseignements sur une affaire déterminée (à partir de 1943, une vingtaine par jour).

*** / ***

lue 1782 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Knab, pas Kalb de Alain Cerri 28 août 2010 14h11

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Présumé Jean Moulin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes