Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


N.d.l.R. :

St. Petersburg Times - Dec 18, 1942


Edition du 26 décembre 2009 à 17h18

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Erreurs à la chaîne ! de Nicolas Bernard

Ne pas donner prise à la propagande de l'ennemi de Boisbouvier le mercredi 23 décembre 2009 à 06h23

Laurel Leff, dans une étude fascinante consacrée au rôle du New York Times dans la diffusion de l'information sur la "Solution finale", insiste sur plusieurs facteurs qui conduisent les Occidentaux à ne pas accorder officiellement à la Shoah l'importance majeure qui est la sienne au cours du conflit. De manière générale, et ce calcul se retrouve aussi bien au Vatican qu'à la Croix Rouge ou encore à Moscou, les rédacteurs du N.Y.T. ont, passé le premier sursaut d'incrédulité, cherché à ne pas insister sur la spécificité juive des atrocités allemandes, de manière à ne pas nourrir la propagande allemande dénonçant le complot "judéo-bolchévique", outre que des déclarations fracassantes ont été jugées moins efficaces que des opérations de sauvetage menées en coulisses.
fracassantes ont été jugées moins efficaces que des opérations de sauvetage menées en coulisses.


Nous y sommes !
La grande presse et les grands ténors politiques se sont donc tus... et vous le dites-vous-même. Je n'en attendais pas tant.
Mais alors, est-ce que vous n'apportez pas de l'eau à mon moulin puisque- je le dis sans arrêt-: en juillet 42, ni Pétain, ni Laval, ni Bousquet, ni Helbronner, ni Aron, ni Einstein, ni... ne connaissaient Auschwitz.
Et que, pour l'essentiel, cette ignorance dura jusqu'en 1945.
Et que ce fut un bien mauvais calcul de la part des ténors politiques de cacher cette vérité si c'est vrai qu'ils la connussent car, contrairement à ce que vous dites, des officiers de la Wehrmacht s'indignèrent des massacres dans l'est. Le complot de Stauffenberg en est la preuve.
Mais je ne suis pas convaincu qu'ils la connussent mieux que le commun de leurs concitoyens. D'ailleurs, des massacres, d'autres que les nazis en commettaient et en particulier les Russes(Katyn) et les Japonais (Nankin). Les chambres à gaz, elles, furent inconnues.

*** / ***

lue 1061 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La dénaturation de mes propos ne vous rend pas plus crédible de Nicolas Bernard 23 déc. 2009 10h11

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 1.03 s  5 requêtes