Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le Véritable Procès du Maréchal Pétain / Louis Noguères

 

Le détournement de pouvoir du 10 juillet 1940 de Francis Deleu le mardi 08 décembre 2009 à 14h36

Bonjour,

Suivant un usage républicain, tout nouveau membre du gouvernement prenait, au moment où il entrait en fonction, contact avec les présidents de chaque Assemblée législative.
Dans une lettre du 21 juillet 1940, Jules Jeanneney, président du Sénat, constatant que cet usage n'était plus observé, s'en inquiéta auprès de Pétain. Au dossier de l'instuction du procès de Pétain, il n'y a pas trace d'une réponse. La seule réponse notée Louis Noguères sera le décret-loi du 31 août 1942 : "Le Bureau de chacune des Chambre cessera ses fonctions à compter du 31 août 1942". Les deux Présidents pourront alors rappeler au maréchal Pétain que son "dessein d'abolir la représentation nationale existait déjà quand il avait pris le pouvoir, qu'il l'avait poursuivi depuis lors".

Pétain eut à répondre de cette "anomalie" devant la Haute Cour de Justice à qui la commission d'instruction soumettait la protestation des deux Présidents :
Que vous le vouliez ou non, c'est au gouvernement de la République que l'Assemblée Nationale a donné mandat. Le mandat est, par là même, méconnu lorsqu'on entreprend d'éliminer de nos institutions l'essentiel de la République. Non seulement le mot de République a disparu du Journal Officiel et au fronton des bâtiments nationaux; mais vous abolissez partout le principe de la représentation élective; vous enfreignez les règles fondamentales de notre droit civique et de notre droit pénal. Vous avez substitué un arbitraire sans limite aux garanties que toutes les nations civilisées accordent aux accusés. Vous avez rétabli les lettres de cachet. De tels actes constituent beaucoup plus que des détournements de pouvoir.
Sans doute, notre contradicteur "anonymé" pourra objecter que ces arguties juridiques ou pseudo-juridiques sont fatigantes et surréalistes (copié/collé - contribution "Sine die"

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 505 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Un plan pas du tout discret de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 21h14
2 Et c'était le gros titre ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 21h59
3 Et si vous voyez mal la date de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 22h02
2 John T. Whitaker, un homme bien informé de Jacques Ghémard 04 févr. 2010 18h04
3 Laval ! de Jacques Ghémard 04 févr. 2010 23h22

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le Véritable Procès du Maréchal Pétain

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes