Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Revue Historique des Armées / nombreux et variés

En réponse à
-1De Gaulle, les FFL et la Résistance vus par les responsables de la Wehrmacht de Laurent Laloup

De Gaulle, le bouclier de Jacques Ghémard le mardi 13 octobre 2009 à 12h02

C'est très intéressant ce rôle de protecteur de la France occupée, joué par de Gaulle aux yeux de Allemands.

Pour moi il me parait évident que Petain ne pouvait éventuellement jouer se rôle qu'en "monnayant" le niveau de collaboration qu'il acceptait de cautionner, puisque par ailleurs il avait livré la France pieds et poings liés. (même pas une petite marine réfugiée aux Antilles pour dire "si vous faites ça je lui donne l'ordre de se joindre aux alliés"). Donc avec Pétain, la France était toujours perdante et ne pouvait choisir qu'entre le pressurage volontaire ou forcé.

Par contre, de Gaulle obligeait donc les Allemands à renoncer à un certain nombre de chose pour éviter que la France ne devienne Gaulliste :

"Hitler déclare que « si l’Angleterre n’était pas en guerre et que s’il n’y avait pas de Gaulle, on ne serait pas obligé de renoncer à nos exigences vis-à-vis de la France ». Le Führer souligne qu’il n’a aucunement sacrifié son amitié à l’égard de l’Espagne au bénéfice d’un rapprochement avec la France. Il serait cependant déraisonnable de « formuler des exigences dont la publication aurait inévitablement pour conséquence la défection du Maroc au profit de De Gaulle » [...] La France libre est un facteur déterminant dans la politique allemande à l’égard de Vichy. Les responsables militaires allemands souhaitent que la France soit ménagée afin que l’opinion française, tant en métropole que dans l’empire, ne bascule pas massivement du côté de la France libre."

*** / ***

lue 596 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Dentz le 9 juin 1941 de Jacques Ghémard 13 octo. 2009 12h11
2 Et un 2e appel du 18 juin de Jacques Ghémard 13 octo. 2009 12h17
2 Albord cite le 12 puis le 16 de Jacques Ghémard 13 octo. 2009 15h40
3 C'est pas nous, c'est eux ! de Jacques Ghémard 13 octo. 2009 16h25
4 Valses hésitations de Francis Deleu 15 octo. 2009 11h31
5 Mais court temps de réflexion de Jacques Ghémard 15 octo. 2009 13h34
6 Lire "9 juin" ! de Jacques Ghémard 15 octo. 2009 16h55

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Revue Historique des Armées

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes