Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Auschwitz / Léon Poliakov

En réponse à -3 -2
-1Toute la gamme des internés et déportés se trouvait à Auschwitz de Serge Desbois

Le camp français d’Auschwitz de Laurent Laloup le jeudi 24 septembre 2009 à 16h14

Georges TOUPET a laissé son témoignage de chef du camp
des travailleurs français d’Auschwitz , à Institut d'histoire du temps présent :

Rapport sur les activités et le retour en France du camp français d’Auschwitz
(Haute-Silésie). Premier camp de la Résistance française du STO en
Allemagne
Rapport, 39 p. Ce document est l’exacte reproduction du rapport établi par
Georges Toupet, à son retour, le 29 juin 1945, à l’attention de ses différents
supérieurs des CJF et de la Résistance + documents
Rédaction : dactylographiées en août 1982 ; dépôt : 2001
Concerne en totalité la période 1939-1945
Cet ex-commissaire-adjoint des Chantiers de jeunesse français, chef du camp
des travailleurs français d’Auschwitz et membre du Mouvement national des
prisonniers de guerre et des déportés (MNPGD), fait le bilan de ses activités
de juin 1943 à avril 1945. Il relate d’une part, sa mission d’encadrement de
jeunes requis pour le STO, affectés à la construction de l’usine IG Farben à
Auschwitz, qu’il accompagne volontairement. Responsable de l’ensemble du
camp, il contribue à l’amélioration des conditions de travail et de vie
quotidienne. Il met tout en oeuvre pour conserver la cohésion du groupe de
jeunes et garantir leur retour en France. D’autre part, il met sur pied une
équipe de résistants avec comme objectif l’établissement de filières d’évasion,
le sabotage de la production allemande, la création d’un réseau de
renseignements et une résistance active au moment de l’arrivée des alliés.
IHTP : ARC 095


On retrouve ce camp français d’Auschwitz, dans le livre "
Les Mémoires de Porthos ", ecrit par le collaborateur Henry Charbonneau qui le visite dans le cadre de ses fonctions. Je ne peux croire ,avec une institution située ainsi, que la Shoah fut ignorée de l'Etat français.

A lire, un article sur l'encadrement des travaileurs français en Allemagne ou en Pologne :
signé Patrice Arnaud

Cordialement
Laurent

*** / ***

lue 2830 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Le " chef " Toupet de Léon BEL 24 sept. 2009 18h40

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Auschwitz

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes