Les scientifiques qui ont choisi l'exil - Savants sous l'Occupation - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Savants sous l'Occupation / Nicolas Chevassus-au-Louis

En réponse à
-1Les scientifiques des années noires : l'épuration de 1940 de Francis Deleu

Les scientifiques qui ont choisi l'exil de Francis Deleu le lundi 20 juillet 2009 à 14h43

Bonjour,

En 1940, la France comptait, dans le domaine des sciences, environ 600 chercheurs au CNRS et quelque 1.500 professeurs d'universités. Entre 1940 et 1941, seulement une soixantaine de scientifiques français quitteront la France pour les Etats-Unis. Précisons qu'il fallait en avoir la possibilité c'est-à-dire bénéficier d'une notoriété internationale, d'un réseau de collègues à l'étranger et tout naturellement d'un soutien financier.
Le biophysicien Louis Rapkine (d'origine juive, réfugié en Angleterre) et Henri Laugier (directeur du CNRS révoqué par Vichy), avec l'appui financier notamment de la Fondation Rockefeller, seront à l'origine de l'exfiltration des savants français. L'opération prendra fin en décembre 1941 lorsque Vichy n'accordera plus de visas de sortie pour les Etats-Unis.
Notons que Rapkine mettra sur pied, aux Etats-Unis, le "Bureau scientifique de la France Libre" où s'enrôleront la quasi-totalité des scientifiques émigrés.

La grande majorité des scientifiques choisira de rester en France soit qu'ils ne jouissaient pas d'une renommée internationale pour trouver un emploi à l'étranger, soit pour des raisons familiales, soit par patriotisme. Après la guerre, nombreux seront les scientifiques qui diront avoir choisi de rester en France pour participer au redressement national et ainsi préparer l'avenir..... moyennant quelques accommodements avec l'occupant nazi.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1185 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes